Mexique : la Cour suprême tient bon !

Download PDF

Le nombre de juges (« ministres ») de la Cour suprême des Etats-Unis du Mexique à avoir rejeté une décision proposée qui visait à déclarer contraire à la constitution les amendements pro-vie contenus dans 18 constitutions des Etats vient de passer à quatre. Ainsi est écarté le danger de voir la Cour prendre cette décision contraire au respect de la vie, puisque ce genre de décision visant à renverser au niveau fédéral une loi constitutionnelle d’un Etat requiert la majorité qualifiée de 8 sur 11.

Les différents « ministres » ont fait connaître leur avis au compte-gouttes : le quatrième qui s’est prononcé ainsi pour la vie aujourd’hui l’a fait sur l’un des deux amendements plus directement visés par le juge Franco (lire ici) mais on s’attend à une décision similaire pour l’autre amendement, écrit Matthew Hoffman, de LifeSite

Jorge Pardo

Le juge Jorge Pardo observe en effet dans son explication de vote décisif que la loi mexicaine fédérale protège depuis longtemps la vie des enfants à naître et que l’amendement adopté en Basse-Californie, qui affirme le respect de la vie depuis la naissance jusqu’à la « mort naturelle ou non induite » ne peut donc être en conflit avec la constitution mexicaine.

L’autre amendement qui reste à examiner a été pris dans l’Etat de San Luis Potosi où le « droit à la vie » depuis « l’instant de la conception » a été proclamé comme « fondement de tous les autres droits ». Cet amendement précise : « La peine de mort est interdite, et ne peut être appliquée en aucune circonstance. »

© leblogdejeannesmits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *