Shanghaï ne renonce pas à la politique de l’enfant unique

Download PDF

La population vieillissante de Shanghaï ne va pas connaître un printemps souhaité par certains élus du « Congrès du peuple » de cette mégapole chinoise : les autorités municipales ont refusé tout assouplissement de la politique de l’enfant unique.

Le projet était modeste : le député Hu Min proposait de permettre aux « familles bien éduquées » d’avoir un deuxième enfant, un privilège actuellement réservé aux couples qui n’ont aucun enfant d’un mariage précédent ou dont les deux membres sont enfants uniques.

La Commission de la population et du planning familial de Shanghaï l’a rejetée, annonçant que la venue de nombreux migrants et le premier assouplissement qui date de 2003 suffiront à répondre au problème. Et d’ajouter que le petit taux de fécondité répond à une « tendance internationale » de baisse de la natalité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *