2013-59. De Saint Léopold de Castelnuovo et de la chronique des mois de juin & juillet 2013 au Mesnil-Marie.

Download PDF

Mardi 30 juillet 2013,
Saint Léopold de Castelnuovo.

2013-59. De Saint Léopold de Castelnuovo et de la chronique des mois de juin & juillet 2013 au Mesnil-Marie. dans Chronique de Lully saint-leopold-confessant

Saint Léopold de Castelnuovo dans le ministère du confessionnal

Chers Amis du Refuge Notre-Dame de Compassion,

A – Saint Léopold de Castelnuovo :

Le saint prêtre capucin que nous honorons en ce 30 juillet est très cher à notre dévotion.
Saint Léopold de Castelnuovo, né Bogdan Mandic le 12 mai 1866, à Castelnuovo di Cattari (aujourd’hui Herceg Novi dans l’actuel Monténégro), dévoré du désir d’oeuvrer à l’unité des églises catholiques et orthodoxes, entra à l’âge de seize ans et demi  chez les Capucins ; il espérait qu’on l’enverrait plus tard comme missionnaire dans l’Est de l’Europe ou au Proche Orient.

Il était de très petite taille (ce qui lui vaudra parfois de cruelles moqueries) et souffrait de problèmes d’élocution.
A la fin de sa période de probation, il reçut, avec le saint habit, le nom de Frère Léopold de Castelnuovo : ayant achevé son noviciat et ses études cléricales, il fut ordonné prêtre en septembre 1890.
Après quelques années dans divers couvents, ses supérieurs l’envoient à Padoue : nous sommes en 1906, Père Léopold a quarante ans. Il va rester à Padoue pour le restant de ses jours, essentiellement adonné au ministère du confessionnal.
Il doit se rendre à cette évidence : ce n’est pas vers des missions lointaines en Orient que Notre-Seigneur le voulait, mais à travailler à la purification et à la sanctification des âmes à travers le sacrement de pénitence.
Disponible, aimable, patient, attentif, répandant la miséricorde de Dieu et sa consolation, Père Léopold s’épuisera au confessionnal, dans lequel il passe certains jours jusqu’à quinze heures.
Usé par les pénitences et la maladie, il s’éteint à l’âge de soixante-seize ans, le 30 juillet 1942, le « Salve Regina » sur les lèvres.
Béatifié en 1976 et canonisé en 1983, sa fête d’abord fixée au 12 mai a été ramenée au jour anniversaire de son entrée dans la gloire, le 30 juillet.

Au Mesnil-Marie, nous sommes heureux d’avoir – offerte par le Père Gardien des Capucins de Padoue – une relique de Saint Léopold, que nous exposons et devant laquelle brûle une veilleuse pour le jour de sa fête.

relique-de-st-leopold activités dans Nos amis les Saints

Relique de Saint Léopold au Mesnil-Marie

B – Activités en juin et juillet 2013 au Mesnil-Marie :

Certains d’entre vous se sont étonnés de ne pas avoir reçu mon habituel récit des « événements » du mois, à la fin juin.
En fait, nous avons été bien pris par le festival « Montagne, ouvre-toi ! », auquel frère Maximilien-Marie apporte sa modeste contribution et qui avait justement lieu les deux derniers jours de juin : ce ne sont pas seulement les deux jours du festival qui l’ont occupé, mais plusieurs journées de préparation puis de rangements ; en suite de quoi il lui a fallu aussi se reposer et récupérer des forces.
Car la santé de mon « papa-moine », après l’accroc qu’elle a subi au mois d’avril dernier, demande encore beaucoup de ménagements et de précautions : les maux de tête, en particulier, restent très fréquents et d’assez grande intensité, le contraignant parfois – malgré les traitements – à de longs moments de repos forcé.

Pendant le mois de juin, mois du Sacré-Coeur, ce sont une centaine de personnes qui, sur Facebook, étaient inscrites pour suivre les méditations et prières quotidiennes pour approfondir la spiritualité et les attentes du divin Coeur de Jésus.

J’énumérerai juste assez rapidement les activités associatives auxquelles notre Frère a été présent au cours de ces dernières semaines en sus du festival déjà évoqué : la « Ronde des Sucs » au début de juin, le lancement de la saison estivale de l’Office de Tourisme (dont il est membre du conseil d’administration), une excellente après midi de découverte des tourbières du Mézenc et de leurs plantes carnivores, quelques inaugurations d’exposition ou vernissages…
Avec l’été, il y avait la reprise des promenades contées « Sur les pas du Grand Chanéac » (cf. > www) ; les conditions météorologiques ont contraint d’annuler celle du début juin, tandis que celle du 6 juillet a été suivie par un groupe des plus sympathiques.

Je ne dois pas oublier de faire une mention spéciale pour la fête catholique et légitimiste du 1er juin, qui a eu lieu à côté de Bourg-en-Bresse (je l’avais annoncée ici > www), occasion de revoir de nombreux amis ou relations, et d’entendre d’excellentes conférences.

Et puis, bien sûr, jour après jour, quand la météo et sa santé le lui permettent, Frère Maximilien-Marie consacre de très nombreuses heures aux travaux extérieurs : il faut élaguer, débroussailler, désherber, arracher des ronces, du lierre, du liseron et des orties… etc. Le nettoyage des extérieurs du Mesnil-Marie me fait parfois penser au travail de Sisyphe !
Je me dois aussi de noter le passage – pour quelques heures de visite et d’échanges – de certains amis ou personnes en déplacement dans notre province.

Je me suis  enfin beaucoup réjoui que notre Frère – dont vous connaissez comme moi la passion pour l’histoire locale – se permette, la semaine dernière, une demi-journée d’escapade avec des amis : ils sont allés visiter deux châteaux vivarois en restauration, l’un depuis quarante cinq ans, Ventadour (cf. > www) et l’autre depuis deux ans, Hautségur (cf. > www).

visite-de-hautsegur chronique dans Vexilla Regis

Passionnée et passionnante, Patricia fait visiter Hautségur dont elle a entrepris la restauration.

C – De quelques anniversaires et… d’une station météo :

Le 30 juin, nous avons fêté le cinquième anniversaire de l’installation du Refuge Notre-Dame de Compassion au Mesnil-Marie ; le 3 juillet c’était l’anniversaire de la naissance de Frère Maximilien-Marie et le 15 l’anniversaire de son baptême ; le 10 juillet, j’ai eu moi-même sept ans (il paraît que cela équivaut à avoir quarante-quatre ans pour vous, les humains).

C’est au milieu de tous ces anniversaires que l’un de nos bons amis a apporté et mis en place pour notre Mesnil-Marie une station météo :

station-meteo Constantin

Elle est installée à côté du poulailler et envoie de manière constante dans le bureau de Frère Maximilien-Marie les mesures qu’elle enregistre : températures, vitesse et orientation du vent, pression atmosphérique, humidité de l’air, pluviométrie…
Désormais, chacun de nos amis peut aussi avoir accès à ces données et connaître, en temps réel, les conditions météorologiques qui sont les nôtres, en se rendant sur le site du Refuge Notre-Dame de Compassion (cf. > www) : il faut placer le pointeur de la souris sur l’onglet « le Mesnil-Marie », un menu déroulant apparaît dont la dernière proposition est celle de la météo en direct.
Il vous sera donc bien facile maintenant de savoir quels sont les moments de mes bains de soleil !!! 

le-plus-heureux-des-chats événements

D – Pour marquer le dix-septième centenaire de l’édit de Milan :

Je vous ai parlé en octobre 2012 du dix-septième centenaire de l’apparition de la Croix à l’empereur Constantin (cf. > www) puis, le 13 juin dernier, du dix-septième centenaire de l’édit de Milan (cf. > www).
A cette occasion, je vous annonçai notre désir d’ériger une Croix commémorative de cet anniversaire : ce projet est maintenant bien lancé.

Un ami fidèle et généreux s’est employé à trouver de belles poutres en chêne, bien sèches, qu’un autre de nos bons amis, menuisier, va parfaire et assembler : nous aurons ainsi une Croix de deux mètres cinquante de hauteur !

Frère Maximilien-Marie a rencontré hier le maître maçon pour lui commander la pierre de granit, proportionnée, et convenablement taillée sur laquelle la Croix sera solidement fixée.

L’emplacement de cette Croix a été mûrement réfléchi par Frère Maximilien-Marie : nous avons, sur le côté ouest du Mesnil-Marie, une espèce de terrasse, qui surplombe la route d’une dizaine de mètres, à l’entrée du hameau.
Nous avons donc résolu de donner à cet endroit le nom de « Terrasse Saint Constantin » et d’ériger la Croix en son centre. Ainsi sera-t-elle bien visible pour tous ceux qui traverseront le hameau, mais, en même temps, se trouvera-t-elle protégée d’éventuels attentats sacrilèges, que nombre de Croix des bords de nos chemins ont malheureusement subis en ces temps où l’anti-christianisme se fait plus virulent.

Le cliché ci-dessous vous permet de vous en faire une idée : la croix rouge marque l’emplacement où sera érigé cette Croix commémorative.

emplacement-de-la-croix-1 juillet 2013

Cette seconde photographie, prise cette fois au niveau de la terrasse, vous montre l’affleurement de la roche-mère sur laquelle Frère Maximilien-Marie compte construire le socle de la Croix :

emplacement-de-la-croix-2 juin 2013

Notre Frère doit donc maintenant opérer quelques petits travaux de terrassement, construire le socle, acheter quelques sacs de ciment, prévoir le règlement de la grosse pierre taillée qu’il a commandée au maçon, commander aussi le système de fixation de la Croix (avec des pattes métalliques scellées)… et tout cela il ne pourra pas en venir à bout sans aide…
Si donc, d’une part, quelques amis géographiquement proches veulent venir l’assister dans ces travaux très physiques, et si, d’autre part, quelques généreux bienfaiteurs veulent contribuer de leurs deniers à ces frais, que les finances de l’association ne sont pas en mesure de supporter dans l’état actuel des choses, cela sera accepté avec gratitude.

Monsieur l’Abbé a accepté avec beaucoup de spontanéité de venir au Mesnil-Marie pour accomplir la bénédiction solennelle de cette Croix selon les rites traditionnels de la Sainte Eglise, à la date hautement symbolique du 14 septembre, fête de l’Exaltation de la Sainte Croix : vous le voyez, il n’y a donc plus de temps à perdre !

nika Léopold Mandic

Pour achever ma chronique, je vous encourage à vous unir à nous pour la neuvaine préparatoire à la fête de l’Assomption (vous trouverez une proposition de prière ici > www), du 6 au 14 août, et je vous assure de notre union très amicale dans le Coeur de Jésus et Marie.

Lully.

pattes-de-chat-frise Mesnil-Marie

Pour aider et soutenir le Refuge Notre-Dame de Compassion > www

Le blogue du Maître-Chat Lully

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *