40 Days for Life : la surprenante conversion de la directrice d’un avortoir

Download PDF

Abby Johnson (photo) travaillait depuis huit ans dans l’avortoir de Planned


Parenthood de Bryan (Texas) et en était même devenue la directrice en 2007. Or, c’est devant cet avortoir que David
Bereit
, aujourd’hui directeur national de 40 Days for Life, à lancé en 2004 la première et seule vigile cette année-là de ce qui est devenu la plus puissante campagne pour la vie dans
le monde. David Bereit se souvient : « Dès cette première campagne en 2004, nous avons prié pour qu’Abby, et tous les autres employés des avortoirs, finisse par voir ce qu’est
vraiment l’avortement et abandonne cette industrie de la mort. »

Les prières de David et de ses amis pro Vie ont été exaucées cinq ans plus tard. Abby a quitté la direction de l’avortoir de Planned Parenthood de Bryan le 6 octobre, au
quatorzième jour de la sixième vigile de 40 Days for Life devant cet avortoir. Il est vrai que progressivement elle avait pris conscience que Planned Parenthood n’était pas tant un
organisme de conseil qu’une machine à faire du fric avec l’avortement. Mais le vrai déclic chez Abby c’est quand elle a pu voir l’image par ultrason d’un véritable avortement. C’est ce
déclic qui a provoqué chez elle ce qu’elle nomme aujourd’hui « une conversion spirituelle ». J’en reviens à ce que j’ai déjà écrit et qui est une forte réflexion du Père Frank
Pavone
: parler de l’avortement c’est bien, mais montrer ce qu’est vraiment un avortement c’est beaucoup mieux ! Le spectacle abominable de petits corps démembrés et sanguinolents pourrait
provoquer un électrochoc tel chez nos contemporains que l’opinion sur l’avortement, aujourd’hui hélas ! majoritairement favorable, pourrait basculer… Mais ce n’est pas demain qu’on verra cela à
la télévision ; vous pouvez m’en croire.
Abby Johnson vient elle de basculer et elle est la huitième personne travaillant en avortoir à avoir démissionné pendant la campagne des 40 Days for Life. J’ai
également appris que l’avortoir de Planned Parenthood de Kalispell (Montana) fermerait bien définitivement ses portes le 20 de ce mois : la vigile de 40 Days for Life l’avait pris
comme objet de ses prières lors de sa campagne de ce printemps.
Quant au nombre de bébés sauvés il était selon le courriel de David Bereit de ce matin de :

542 !