RAI-LIBANON-2-200x300

Appel des patriarches d’Orient à Bkerbé (Liban)

Download PDF

Le 27 janvier 2015, à Bkerbé (siège patriarcal de l’Église maronite situé au Liban), s’est tenue une réunion en présence des patriarches d’Orient et des responsables de l’Orient chrétien. Cette réunion avait notamment pour objet la situation des réfugiés chrétiens, qui est extrêmement précaire. Un appel en faveur des réfugiés et de l’arrêt du terrorisme adressé aux communautés arabe et internationale a également été lancé. Cela a ainsi permis de viser tous ceux qui encouragent les factions rebelles qui déstabilisent les États iraqien et syrien. Pour le patriarche maronite, le cardinal Bechara Boutros Raï, il est impératif que les communautés arabe et internationale « cessent de soutenir les terroristes du point de vue financier et militaire, en fermant les frontières là où cela s’avère nécessaire pour empêcher la circulation des mercenaires. » Le patriarche maronite a également invité à la résolution du conflit israëlo-palestinien: « il est évident que les deux conflits israélo-palestinien et israélo-arabe sont à l’origine des disgrâces que nous vivons aujourd’hui au Moyen-Orient ». La voix du patriarche maronite est généralement écoutée dans l’Orient chrétien. En 2012, le patriarche maronite avait déjà exprimé l’inquiétude de l’Église maronite dans le dossier syrien. Dès 2011, il avait, en effet, montré sa circonspection pour les différents soulèvements dans le monde arabe.

4 comments

  1. Marguerite

    Bien sûr, c’est toujours la faute d’Israël ! Quand le monde occidental comprendra-t-il que les Arabes ne veulent pas d’un 22e état musulman mais la disparition pure et simple d’Israël et s’accaparer de sa terre ?
    Dans cette optique, qui est la seule et la vraie, comment espérer la Paix ? Elle est impossible. Et ce n’est pas par la faute d’Israël. Shalom !

  2. Pauvre pécheur que je suis

    Dixit : Le patriarche maronite a également invité à la résolution du conflit israëlo-palestinien: « il est évident que les deux conflits israélo-palestinien et israélo-arabe sont à l’origine des disgrâces que nous vivons aujourd’hui au Moyen-Orient ».

    Quand il y a un conflit, il y a au moins deux antagonistes. Le patriarche est parfaitement au courant de ce qui se trame au Moyen-Orient. C’est un homme d’expérience et Il ne cherche pas la disparition d’Israël et ou d’un autre peuple. Il désire une entente entre les parties… La prière demeure la première solution au conflit… Gardons espoir et confiance en l’Esprit Saint…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *