AED

Bonne réflexion de Marc Fromager (AED) !

Download PDF

A chaque exaction commise par des individus se revendiquant de l’Islam, les défenses fusent: ce ne serait  pas le « vrai islam » ou même, ce serait contraire à l’« islam authentique », sur fond de « pas d’amalgame »… Le résultat est que l’on aboutit à une langue de bois lénifiante et stérilisante. Y compris dans le milieu chrétien.

Pourtant, certains n’hésitent pas à rompre avec ce consensus aussi bêlant qu’abrutissant. Ainsi, le dernier éditorial de Marc Fromager, directeur national de l’Aide à l’Eglise en détresse (AED), publié dans le Bulletin France de l’AED (n°8), rompt avec cette ritournelle. Je vous invite à lire ces deux paragraphes. Bref, félicitations à l’AED, œuvre utile à soutenir, notamment à l’approche de la fin de l’année.

image

15 comments

  1. Gilberte

    puisque l’ordre de tuer les chrétiens, de faire des dhimmis, de conquérir le monde au nom d’Allah est dans le coran, il faut croire que ceux qui n’exécutent pas ces horreurs sont de mauvais musulmans, mais qui pourraient regretter un jour leur mollesse, s’ils sont de vrais croyants

  2. Sami

    Très vrai.
    Et on pourrait ajouter :  » Mais où sont les bons musulmans ? Comment défendent ils l’honneur de leur religion tellement mis à mal par les mauvais musulmans ?  »
    Alors on découvre que non contents de ne rien faire, d’une autre manière que les mauvais musulmans, ils cherchent à museler les chrétiens.
    Les mauvais musulmans coupent les têtes des chrétiens, les bons musulmans les font taire .

  3. je ne saurais trop recommander à tous ces aveugles et borgnes en chaise roulante de lire le Coran.
    je doute qu’ils arrivent jusqu’au bout, mais déjà à la moitié ils auront une bonne idée de ce qu’est cette religion qui prône l’assassinat comme moyen de rédemption.
    Les « islamistes » sont à mon avis dans la droite ligne de la lettre du Coran bien qu’effectivement, la conception dualiste du livre permet d’y trouver tout et son contraire : On y dit de respecter les Chrétiens , jamais nommés en tant que tels, mais de tuer les associateurs , ceux qui associent trois divinités donc les Chrétiens .

  4. BOMMIER Claire

    C’est évident pour moi. Tout le monde est complice par peur. Tout le monde a peur du terrorisme. Et quand celui-ci prend la raison d’être de la « foi » islamique, il y a alors un topé médiatique pour ne pas associer les 2: Islam et terrorisme.
    Il y a donc un 2e niveau de peur: qu’une religion serait plus forte que la raison , le bon sens, le droit naturel, et surtout les droits de l’Homme !!!
    C’est donc sur cette peur que le pouvoir en place à la fois joue et travaille. Joue: il excite la peur en disant sans cesse que la religion est source d’excès et donc de terrorisme, pour nous faire adhérer de plus en plus à cette philosophique laïcarde, qui renie Dieu dans la société. Travaille: Ce pouvoir qui est en place profite de toutes les occasions pour nous convaincre que seul le pouvoir civil sans Dieu permet prospérité, bonheur et paix aux citoyens. Pas une religion. Quelle qu’elle soit. Mais encore moins la catholique que la musulmane. Car les Musulmans sont des moutons qu’on peut manipuler. Ils ne se posent pas de problème de conscience, ni de transcendance dans la vie réelle. Ils sont divisés au point où on ne peut pas les cataloguer de façon générale. Rien de mieux pour les manipuler encore plus.

    Les Catholiques ne sont pas aussi divisés. Le pouvoir s’emploie donc à le faire. Il profite de toutes les occasions pour nous monter les uns contre les autres.

    Il faudrait une religion pour référence au pouvoir politique, sûr que c’est l’Islam qui l’emporterait sur la religion catholique. Et je ne suis pas loin de penser que la majorité catholique silencieuse serait d’accord. Elle y trouverait son avantage: ne plus être combattue, encourager la foi sur le comportement, voire encourager la sainteté du sacrifice sur une vie chrétienne facilitée rendue possible et féconde.

    Posons-nous alors les bonnes questions: AVONS – NOUS ENCORE LA FOI ???????
    POUVONS NOUS AFFIRMER SANS AMBIGUITES TOUS LES ACTES DE NOTRE CREDO ??

  5. Philippe Mangé

    Monsieur Marc Fromager analyse une réalité que je partage totalement. Les fondations de cet islam anti-droits de l’homme résident dans un coran et des hadiths violents trop peu connus, insuffisamment lus qui nous colonisent depuis 2 ou 3 générations comme le dénonçaient déjà Malraux, De Gaulle, Claude Lévy-Strauss, etc….Et les abattages halal illégaux ont toujours l’impunité.

  6. Castafiore

    « Aimer vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent »… Simplement pour éviter que la spirale de la haine ne s’emballe. L’on peut être lucide sans propager la haine. Simple rappel chrétien.

  7. Alain Eskénazi

    Quelques mots sur l’islam et le christianisme :

    A) L’islam:

    1) L’islam s’appuie sur un livre, le coran, présenté à ses croyants comme la parole du maître de l’univers (« Allah », « Dieu ») révélée aux hommes par l’intermédiaire de Mahomet, son « messager ».
    POUR TOUT MUSULMAN LE TEXTE DU CORAN EST SACRE ET FAIT FORCE DE LOI
    AU-DESSUS DE TOUTE AUTRE LOI y compris nationale: Le législateur suprême est le « Dieu » du coran.

    Entre autres versets:
    (sourate 4, verset 59): O les croyants! Obéissez à Allah, et obéissez au Messager et à ceux d’entre vous qui détiennent le commandement. Si vous êtes en contestation sur
    quelque chose, portez votre litige devant Dieu et le Messager, si vous croyez en Allah et au Jour dernier. Ce sera bien mieux et de meilleure interprétation.

    Le coran dit aussi:
    (sourate 33, verset 21) : « Mais L’APOTRE DE DIEU EST UN BEL EXEMPLE POUR VOUS,
    pour quiconque espère en Dieu et au jour dernier et se souvient souvent de Dieu. »

    Ce verset RENVOIE TOUT MUSULMAN A SE REFERER A LA VIE DE MAHOMET POUR MENER UNE EXISTENCE CONFORME à la volonté du législateur suprême.
    D’où l’étude par les musulmans de la tradition rapportant la vie de Mahomet (sunnah et biographie de Mahomet).

    D’autre part, le coran ayant été révélé par fragments de quelques versets sur une vingtaine d’années (610 à 632 ap J-C) on trouve des versets éventuellement contradictoires, les plus récents abrogeant dans ce cas les plus anciens pourtant conservés dans le coran: ainsi de nombreux versets tolérants, d’époque « mecquoise », sont abrogés (bien que présents) par des versets véhéments (« verset du sabre »), d’époque « médinoise » [Pour compliquer le tout, les chapitres (sourates) du coran
    ne se suivent pas dans cet ordre chronologique mais dans un ordre de longueur décroissante choisi vers la fin du VIIème siècle, les sourates pouvant elles-mêmes se composer de versets d’époques différentes.]

    (Voir par exemple: « Introduction au Droit musulman » (Sami A. Aldeeb Abu-Sahlieh, Ed. Centre de droit arabe et musulman, ISBN 978-1481088428) )

    2) Quelques extraits du coran (versets « médinois » plus récents que les « mecquois »):
    [Note: Si vous pouvez montrer une limitation explicite de portée (par un contexte de lieu et de temps) aux versets cités… donnez la référence (sourate, verset)!]

    (4,56) : Ceux qui ne croient pas à nos versets, nous les pousserons au feu. Chaque fois que leur peau sera brûlée, nous leur donnerons une autre peau pour qu’ils goûtent le tourment,
    Dieu est le puissant, le sage.

    (4, 84) : Combats au sentier de Dieu, tu n’auras charge que de ton âme, mais encourage les croyants, car Dieu est le plus terrible en violence et en châtiment.

    (9,41) : Légers ou lourds, allez au combat. Combattez corps et biens dans le sentier de Dieu.

    (4,95) : Les croyants qui restent chez eux sans être infirmes ne sont pas les égaux de ceux qui combattent corps et biens au sentier de Dieu. Dieu met ceux qui combattent corps et biens un degré au-dessus de ceux qui restent chez eux. Dieu promet à tous le meilleur, mais Dieu met les combattants au-dessus de ceux qui restent chez eux.

    (9,28-29) : Croyants, les incroyants ne sont que souillure… Ceux qui ne croient pas en Dieu et au jour dernier et n’interdisent pas ce qu’interdisent Dieu et son apôtre et ont le livre sans pratiquer la religion vraie, combattez-les jusqu’à ce qu’ils paient le tribut, directement et humblement.

    (66,9) : Prophète, combats les incroyants et les hypocrites, sois dur avec eux, ils n’auront de refuge que dans la géhenne. Mauvais avenir.

    (8,65-66) : Prophète, incite les croyants à combattre: si vingt de vous sont endurants, ils seront vainqueurs de deux cents, et cent seront vainqueurs de mille incroyants qui sont des gens qui ne comprennent rien…

    (9,33) : Dieu a envoyé son apôtre comme guide avec la religion vraie pour la faire triompher de toutes les religions malgré les ajouteurs.

    (9,5) : Une fois passés les mois sacrés, tuez les incroyants où que vous les trouviez. Prenez-les, assiégez-les, dressez-leur des embuscades.

    (8,17) : Vous ne les avez pas tués, c’est Dieu qui les a tués.

    (5,33) : Ceux qui font la guerre à Dieu et à son messager et cherchent le désordre sur terre, leur salaire sera d’être tués ou crucifiés ou d’avoir une main et le pied opposé coupés ou d’être bannis du pays. Ce sera leur honte en cette vie et ils auront dans l’autre
    le tourment sans borne, sauf ceux qui se repentent avant de tomber en votre pouvoir, car Dieu pardonne, il a pitié, sachez-le.

    Puisque le coran le donne pour exemple, je cite également une biographie musulmane de Mahomet (« La vie du Prophète Muhammad [..] l’Envoyé d’Allâh » d’Ibn ‘Ishâq (mort en 768 ap. J.C); en français: Editions Al Bouraq ISBN-10 (tomes 1 et 2): 2-84161-208-2 ou TOME 2: ISBN 2-84161-154-X) ). Le « bel exemple »:

    -est-ce la permission de ruser pour tuer un adversaire du « prophète » (Tome 2 page 18: « Le meurtre de Kaab ibn al-Ashraf ») ?
    -est-ce ordonner de torturer pour extorquer un trésor (Tome 2 page 281: « Le reste du récit de la campagne de Khaybar ») ?
    -est-ce faire décapiter des centaines de prisonniers (Tome 2 page 192 : « Le massacre des Banû Qurayzah ») ?
    -est-ce la pédophilie (Tome 2 p.569: « L’envoyé d’Allah (que Dieu répande sur lui Ses bénédictions et qu’Il lui accorde Son salut) épousa ‘Â’ishah, fille d’Abû Bakr al Siddîq à Makkah. Elle avait alors sept ans. Il consomma son mariage avec ‘A’ishah à al-Madînah lorsqu’elle avait neuf ou dix ans. ») ?

    … Je doute que la plupart des « musulmans » soient conscients de ces versets. Mais leurs guides, juges ou docteurs de la loi (imams, muftis, mujtahids) le sont.

    … ALORS, ISLAM RELIGION DE PAIX ET DE TOLERANCE … POUR LES IGNORANTS ET LES MENTEURS !

    B) le Christianisme:

    1) Basé sur la foi en la résurrection de Jésus-Christ , homme prêchant l’amour du prochain comme reflet de l’amour de Dieu, qu’il présente comme Père plutôt que
    législateur. Jésus-Christ ressuscité étant l’incarnation humaine de la Parole de Vie éternelle aimant ses enfants: Vie triomphante !

    2) Exemple :

    Luc (6,27-38) « .. Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent… »

    … C’est pour avoir témoigné devant deux sottes mal intentionnées que Jésus ne se comparaissait pas à Mahomet qu’Asia Bibi la chrétienne catholique est condamnée à être pendue…

  8. HALBOUT

    On en est encore là ! A se demander ce qu’il faut penser, dire ou oser dire de l’islam ? C’est une religion mortifère, qui ne peut conduire qu’à la barbarie à laquelle on assiste. Des musulmans modérés et qui souhaiteraient être en possession d’une religion paisible, il y en a, certes. Mais ils s’interrogent ou doivent s’interroger sur les fondements et la capacité de nuisance de cette dite religion.

  9. Gérard

    Il suffit d’entendre les « islamistes » qui dénoncent la tiédeur des musulmans « modérés » pour se convaincre qu’il n’y a pas de consensus sur le « vrai Islam » !
    Ils se renvoient exactement les mêmes arguments les uns les autres …
    Or, le seul argument valable est dans le Coran … qui dit tout et le contraire de tout.
    Mais surtout … le pire !
    Et … le pire ne permet pas de croire au message de tolérance et de paix !
    C’est simpe !

  10. charles Lemagne

    Tout ce que l’islamisme commet comme fautes, décapitation par exemple, est conforme à l’ISLAM!!! les sauvages barbares ne font qu’appliquer les préceptes du Coran, qui lui-même est la copie du Talmud à 90% !! la différence, les juifs cachent ce qui est mauvais alors que les musulmans(peu évolués) l’appliquent à la lettre !!!

  11. rocheteau

    merci à Marc Fromager !
    on en a tellement assez de tous ces beni-oui-oui pour qui tout le monde il es beau il est gentil !
    j’espère quant à moi que Mgr Pontier lira les propos de Marc Fromager et révisera en conséquence son attitude vis à vis de l’Islam …. et que toute l’Eglise en France, à sa suite, agira d’une façon plus prudente et réaliste…. que tous nos évêques commencent déjà à réagir, porter plainte et protester contre toutes les profanations qui se multiplient dans nos églises…. qu’on remette en valeur la divine présence eucharistique au centre de chacune de nos églises, qu’on ne dissocie plus nos tabernacles de l’autel du sacrifice… qu’on recommence comme l’on demandé tous nos derniers papes (sans être ni écoutés, ni entendus, et surtout pas obéis) les adorations du saint Sacrement ! tout se tient dans notre religion catholique ! (dogme-morale-moyens de sanctification)….

  12. Françoise

    Tout à fait juste !
    Comme l’a résumé un pasteur récemment : « S’il existe des musulmans pacifiques, il n’existe pas d’islam pacifique ». Toute la différence est là et il y a un abîme infranchissable entre les deux.

  13. mimi

    Désolée de n’avoir pu lire le texte de Marc fromager, les lignes sont illisibles pour des yeux comme les miens : trop petits caractères écrits de plus en gris sur papier gris !
    De grâce, écrivez en gros caractères et toujours noir sur blanc ! jamais de bleu ou de gris svp.
    Merci d’avance.

  14. Thierry

    Marc Fromager ne fait qu’énoncer de pures évidences ! Et encore, avec quelle diplomatie.

    Le christianisme et l’Eglise catholique en particulier ont fait leur mea culpa pour les erreurs et négligences passées, même très lointaines, en toute franchise et publiquement.
    Je pense, avec beaucoup de tristesse, que jamais l’islam et les plus hautes autorités de l’islam n’iront jusque là, bien que cette religion ait beaucoup de choses à se reprocher, peut-être plus encore que le christianisme (c’est du moins ce que je crois).
    Par ailleurs, ces distinctions entre « bons musulmans » et « mauvais musulmans-fanatiques » est toujours appliquée à cette religion. En revanche, on ne fait jamais ces nuances pour les chrétiens, de nos jours mêmes : la preuve, les traitements et vexations – toujours encore « à bas la calotte ! », « écrasons l’infâme ! » etc. – que les chrétiens subissent, non pas en pays d’islam, mais bien en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *