Cardinal Egan : soutenir l’avortement équivaut à soutenir le nazisme ou le stalinisme

Download PDF

Je suis à 100% d’accord avec le P. Frank Pavone, directeur national des Priests for Life, qui
déclarait voici peu que pour sensibiliser le public au « crime abominable » (Paul VI) de l’avortement, en parler c’était bien, mais en montrer avec des images les
conséquences c’était mieux. Vous aurez observé – ou, pour mieux dire, vous n’avez jamais pu l’observer… – qu’aucune émission ou reportages télévisés traitant du problème de l’avortement ne vous a
jamais montré la petite et innocente victime d’un avortement, démembrée, déchiquetée… Alors qu’on ne vous a


jamais épargné les images des « massacres bébés phoques » sur la banquise…
Sans recourir à une image aussi choquante – vous savez, le « choc des photos »… – le cardinal Edward Egan, archevêque de New York, vient tout de même de frapper très fort dans
Catholic New York, l’hebdomadaire du diocèse, le 23 octobre.
Sous le titre « Regardez simplement », il a rédigé un très bon article illustré de cette photo émouvante qu’il commente ainsi :
« L’image qui illustre cette page est une photo non retouchée d’un être [humain] qui est depuis vingt semaines dans le ventre de sa mère. Faites-moi plaisir : regardez-là
attentiveme
nt.
Avez-vous le moindre doute qu’il ne s’agit pas là d’un être humain ?
Si vous n’en doutez pas, avez vous le moindre doute qu’il s’agit d’un être humain innocent ?
Si vous n’en doutez pas davantage, avez-vous le moindre doute que les autorités d’une société civilisée ont l’obligation de protéger cet être humain innocent contre quiconque voudrait le tuer
?
Si votre réponse à cette dernière question est négative, autrement dit si vous n’avez aucun doute quant au fait que les autorités d’une société civilisée ont l’obligation de protéger cette
innocente vie humaine dès lors que quelqu’un voudrait la tuer, alors je suggère – et j’y insiste même – qu’il n’y a rien à ajouter quant au problème de l’avortement dans notre société.
L’avortement est une erreur et il ne peut pas – il ne doit pas – être toléré. »
Comment ne pas être d’accord en admirant cette photo…
Vous trouverez ici l’intégralité du texte
du cardinal Egan.
L’archevêque de New York n’a pas tort de conclure que soutenir l’avortement équivaut à soutenir le nazisme ou le stalinisme : « Adolf Hitler s’était convaincu et avait convaincu ses
sujets que les juifs et les homosexuels étaient autre chose que des êtres humains. Joseph Staline et ses sujets firent de même pour les Cosaques et les aristocrates russes. Et ceci malgré
le fait que Hitler et ses sujets avaient vu de leurs yeux des juifs et des homosexuels, que Staline et ses sujets avaient vu des leurs les cosaques et les aristocrates russes. Il
est heureux que peu nombreux sont de nos jours ceux qui hésiteraient à condamner avec la dernière violence l’aveuglement de Hitler, de Staline et de leurs sujets jusqu’au moment où leurs sujets
auraient pu être en mesure de faire quelque chose pour en finir avec cette folie et protéger la vie d’êtres humains innocents »
.
« Faites-moi plaisir, conclut le cardinal Egan. Regardez de nouveau cette photographie et décidez, avec honnêteté et bienséance, ce que le Seigneur attend de vous et de moi
alors que l’horreur de l’avortement “légalisé” continue à ronger l’honneur de notre nation. Regardez et ne vous donnez pas à vous-même l’absolution si vous refusez d’agir
»
.