Cour Suprême : le choix pro-avortement d’Obama

Download PDF

 

elena kagan2

 

 

C’était donc, comme vous avez pu le lire ce matin (mais cet article avait rédigé samedi dernier), la
deuxième rumeur qui était la bonne. Obama a préféré Elena Kagan, Solicitor General, à Diane Wood , mieux vue des
milieux pro-avortement et ultra-progressistes mais présentant sans doute un peu trop d’“aspérités” pour le chef de l’Exécutif.
Avec Elena Kagan – si toutefois la nomination d’Obama est ratifiée par le Sénat –, la Cour Suprême des États-Unis présentera une physionomie assez nouvelle.
C’est en effet la première fois en trente-huit ans, qu’un juge y siégera sans jamais avoir été juge… Et ce sera, en outre, la première personne homosexuelle à en être membre…
N’ayant jamais été juge, on ignore sa position exacte sur Roe vs. Wade, mais comme avait publiquement critiqué en 1991 l’arrêt de la Cour Suprême autorisant le ministère de la
Santé des États-Unis à limiter ses financements de groupes pratiquant ou promouvant l’avortement, il n’est pas très sorcier de deviner dans quel sens elle opinerait si la question du renversement
de Roe vs. Wade arrivait à la Cour Suprême… On sait aussi qu’elle a des liens très étroits avec les organisations qui défendent l’avortement et une grande admiration pour les
juges militants qui préfèrent faire avancer les causes dites “sociales” que d’interpréter avec impartialité la loi.
Cette nomination est une preuve de plus qu’Obama, tout en louvoyant, sait parfaitement où il va et qu’il adhère des dents et des lèvres à cette nouvelle devise qu’on lira
peut-être un jour sur les billets verts : In Abortion We Trust !