pp2

Décryptage – Piété ou pitié ?

Download PDF

En cette veille de Pentecôte,[le pape] a consacré sa catéchèse sur la miséricorde dans le Nouveau Testament à l’un des sept dons du Saint Esprit le don de « pietà » : l’italien signifie à la fois piété et pitié.

La catéchèse en français traduit pitié : « Frères et sœurs, un aspect de la miséricorde consiste à éprouver de la pitié envers ceux qui ont besoin d’être aimés. » Nous indique le site Zenith.

Certes l’italien recouvre les deux sens, mais le sens se comprend selon le contexte de la phrase, de sorte que les deux mots sont absolument distincts et, sauf jeux de mots, ne sont pas interchangeables. Le don de piété n’est pas le don de pitié.

Dire « La pitié n’est pas un piétisme ou une émotion superficielle, qui pourrait offenser la dignité de l’autre. » n’est pas dire « La piété n’est pas un piétisme ou une émotion superficielle, qui pourrait offenser la dignité de l’autre. »

Et la traduction en choisissant le terme pitié, rend compte du discours du pape qui souligne la pitié du Christ envers les Hommes. Mais qualifier la pitié de don demande cependant une explicitation pour prévenir d’éventuelles confusions.

Le don de piété est une révérence particulièrement amoureuse envers Dieu. Un sens aigu de son devoir envers Dieu quand il s’agit de la piété religieuse, envers ses parents lorsqu’il est question de la piété filiale. C’est un don qui permet à l’Homme  de se tourner d’une manière toute spéciale vers Dieu et inaugure une relation à la forme unique et dont l’intensité peut ouvrir à l’intimité de la contemplation. De cette piété peut découler de nombreuses dispositions du cœur, dont la pitié c’est vrai, mais les deux restent très différentes.

Le don de piété est un don d’action, une disposition à l’action envers Dieu et par ricochet envers le prochain. La piété est ainsi une disposition de l’âme à l’amour, donc à la contemplation et à la charité.

La pitié est une ouverture du cœur à la détresse des autres, à leur demande d’aide et de pardon. La piété est tournée vers Dieu et nous ramène aux hommes, par amour de Dieu. La pitié est tournée vers les hommes et nous conduit par nos actes, envers eux, à Dieu.

Si la piété, comme la pitié nous conduisent à Dieu dans et par l’amour, ce sont des chemins différents qui se croisent et se nourrissent, mais ne sont pas les mêmes dons. La piété est un don tandis que la pitié serait davantage un fruit des dons de l’Esprit Saint, tels que nous les voyons dans l’épître aux Galates.