Diocèse de Fargo : un bébé sauvé de l’avortement par la prière des fidèles de l’évêque Aquila

Download PDF
Vous avez été près de 200 à lire mon papier du 20 septembre sur « Le combat pour la vie de l’évêque de Fargo » [1] dans le cadre de la campagne nationale
« 40 jours pour la Vie » qui a commencé le 26 septembre dernier et qui se poursuivra jusqu’au 4 novembre dans tous les États-Unis.
Pour des questions d’iconographie, L’Homme Nouveau, qui va traiter dans son prochain numéro de cette campagne pro-Vie américaine et de l’attitude courageuse de Mgr Samuel
Aquila
, l’évêque de Fargo, m’a demandé de joindre ce diocèse américain, ce que j’ai fait hier au soir – en raison du décalage horaire. Je dois tout d’abord dire que l’accueil
téléphonique fut impeccable et qu’en quelques secondes je pus m’entretenir avec Tanya Watterud qui dirige la communication du diocèse. Elle était tout émue qu’un journal
catholique français puisse s’intéresser au petit diocèse d’un petit État américain ! Mais ce qu’elle m’a dit, au cours de notre conversation, m’a proprement bouleversé : le 26 septembre, le jour
même où commençait la prière des fidèles devant la Red River Women’s Clinic – c’est-à-dire l’avortoir de l’État du Dakota du Nord –, une jeune femme venue s’y faire avorter mais
touchée par la prière de ces pieux catholiques, y renonçait et décidait de garder son bébé !
Voici la narration de cette magnifique histoire telle qu’elle a été mise hier en ligne sur le site du diocèse (www.fargodiocese.org).

Une vie sauvée : la campagne « 40 Days for Life » connaît une réussite.
« Je ne pouvais plus le faire » a déclaré une jeune future mère à une personne, jeudi 27 septembre.
Son avortement avait été programmé pour le jour précédent à la Red River Women’s Clinic de Fargo. Elle arriva à la clinique d’avortement le 26 septembre alors que les
participants à « 40 Days for Life » étaient en train de prier. Elle y entra, mais, alors qu’elle se trouvait à l’intérieur, elle décida qu’elle devait permettre à son bébé de
continuer à vivre. La jeune future maman quitta la clinique avec son bébé toujours vivant dans le berceau de ses entrailles.
Le 26 septembre, le jour même où commençait la vigile de prière de « 40 Days for Life » devant la clinique d’avortement du Dakota du Nord, le cœur d’une maman a été touché et la
vie de son enfant a été sauvée.

La prière compte. La prière change les cœurs. La prière sauve des vies.
S’il vous plait, priez pour les mamans qui envisagent de se faire avorter, et pour ceux qui les y encouragent, qui aident ou qui pratiquent l’avortement.
Dieu exauce la prière.

Voici une photo prise par Tanya Watterud, elle-même, devant la clinique d’avortement le 26 septembre, où la prière de ces jeunes et moins jeunes a sauvé un innocent frère en
humanité.

40-Days-Sept-26-Web.jpg

[1] americatho.over-blog.com/article-12507103.html

2 comments