HLI sera présent (évidemment !) à la March for Life de Washington

Download PDF

Monseigneur Ignacio Barreiro Caràmbula célébrant les Saints Mystères

Ce n’est pas une surprise, et ce n’est pas vraiment une “information”, mais, comme il va de soi, Human Life International (HLI), la plus grande association pro-vie au plan mondial, sera présente à la March for Life de Washington le lundi 24 janvier prochain.
Le président par intérim de HLI, Monseigneur Ignacio Barreiro Caràmbula, en explique les raisons dans son dernier éditorial « Marching for Life » (marcher pour la vie) du 14 janvier. En voici quelques extraits bien sentis… et qui commencent d’ailleurs par la phrase : « L’avortement n’est pas un “droit” comme certaines personnes voudraient le croire. Ce n’est rien d’autre qu’un meurtre »

  • « Nous sommes tous des enfants du Seigneur, et la vie est un don. De même qu’une femme n’est pas propriétaire de la vie de son bébé, personne n’est propriétaire de sa vie au point de pouvoir décider quand il convient d’y mettre un terme. Par conséquent, nous n’avons pas le droit de permettre à des “professionnels de la médecine » de tuer des enfants, et moins encore de donner au gouvernement le pouvoir d’obliger ses citoyens à financer ces assassinats. Aucune société ne détient le droit de légaliser l’avortement, le suicide assistés ou l’euthanasie, et encore moins celui d’utiliser l’argent public à ces fins mauvaises.
  • Les contributions financières des membres d’une société devraient utilisées pour le bien commun pas pour le mal commun. Les impôts que paient les citoyens pour assassiner ajoutent l’injure au dommage : quand les citoyens d’une nation doivent payer pour des actions mauvaises, alors il est temps de se lever pour la vie et la justice. Il est criminel que le géant de l’avortement qu’est Planned Parenhtood puisse recevoir des centaines de millions de dollars, sous forme de subventions ou de contrats gouvernementaux pour tuer des bébés. Espérons que les nouveaux députés élus pourront retrancher du budget fédéral toutes les subventions qui encouragent ces maux.
  • Mais nous ne devons pas nous contenter d’espérer. Nous devons agir. Je vous en prie : rejoignez-moi lundi 24 janvier à la March for Life, que ce soit à Washington ou dans votre ville, pour témoigner publiquement de notre amour pour la vie, et pour prier afin que l’avortement et toutes les agressions contre la vie soient bannis de notre pays ».

Et dans le nôtre !

2 comments

  1. Michèle

    Il est temps de dire , en effet , que le « droit » à l’avortement n’est autre qu’un permis de tuer . Dieu veuille que l’exemple de ce courageux prélat soit suivi!

  2. klenik

    on peut deja imaginer ce que sera ce rassemblement a Washington…. je ne pense pas que le proprietaire du ‘lieu’ sera bien emu, mais il est important qu’il voit de ses propres yeux l’engagement a la resistance contre le plus grand genocide de l’humanite.. la partie n’est pas gagnee pour lui…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *