card tuckson

Info – Climat – Le Vatican au secours de Ségolène Royale

Download PDF

Alors que Ségolène Royale sue sans et eau pour faire accepter les accords de Paris, issus de la COP 21, le cardinal Tuckson plaide de son côté, en faveur de ces accords.

 

Le pape et le Saint-Siège ont appelé la communauté internationale à honorer l’Accord de Paris, à l’occasion de la Journée mondiale de prière pour la sauvegarde de la création, le 1er septembre 2016. En présentant le Message du pape François pour cette journée, le cardinal Peter Kodwo Appiah Turkson, président du Conseil pontifical Justice et Paix, a évoqué cet accord décidé lors de la COP21 en décembre 2015, mais qui doit être encore ratifié par de nombreux pays.

Dans son message intitulé “Usons de miséricorde envers notre maison commune”, le pape François plaide pour « une ferme résolution de changer de vie ». Saluant l’Accord de Paris sur les changements climatiques, il souligne que « maintenant les gouvernements ont le devoir de respecter les engagements qu’ils ont pris, tandis que les entreprises doivent assumer leur part de façon responsable ». « Il revient aux citoyens, ajoute le pape, d’exiger qu’il en soit ainsi, et qu’on vise même des objectifs toujours plus ambitieux ».

« Pour que cet ordre du jour réussisse, a prévenu le cardinal Turkson, il faudra une quantité héroïque de volonté politique et un effort héroïque de la part des entreprises et des intérêts économiques ». « Sommes-nous à la hauteur de la tâche ? », s’est-il demandé avant de souligner qu’il en allait « de la responsabilité de tous ».

L’Accord de Paris demande de contenir l’augmentation de la température globale bien en-dessous de 2 degrés Celsius en visant une limitation à 1,5. « Mais avons-nous vraiment délibéré, en tant que société, sur ce que cela signifie, et ce qu’il faudra pour y arriver ? Nous ne l’avons pas fait », a asséné le cardinal Turkson.

« L’abandon complet des combustibles fossiles au profit des combustibles renouvelables d’ici à 2070 » est « un engagement capital », a-t-il insisté. Au niveau personnel, les citoyens doivent « insister pour que ces engagements soient honorés ». Et ils peuvent mener des actions tel le boycott de « certains emballages de produits pour forcer les entreprises à prendre en compte leur empreinte environnementale et leur modèle de production ».

 

 

Source Zénith