L’assassin de Jim Pouillon reconnu coupable de meurtre au premier degré

Download PDF


La victime : Jim Pouillon


JimPouillon.gif

J’ai consacré sept articles au meurtre du militant catholique pro-vie Jim Pouillon, survenu le 11 septembre dernier à Ossowo (Michigan). Vous pourrez lire (ou relire) tous ces articles en
écrivant “Jim Pouillon” dans la case “recherche” de cette page. Son meurtrier, Harlan Drake, a été reconnu mercredi dernier par un jury populaire coupable de meurtre au
premier degré, c’est-à-dire prémédité. Le jury n’a pas suivi les conclusions de l’avocat du meurtrier qui prétendaient que Drake n’avait pas toute sa tête au moment des événements, mais
celles du procureur. Drake, qui avait avoué ce meurtre au moment de son arrestation, a accueilli en souriant la lecture du verdict et au déclaré au cours de l’audience de son procès qu’il
ne regrettait rien et qu’il avait tué Jim Pouillon parce que ce dernier était un défenseur de la vie. La sentence de réclusion criminelle à perpétuité (à l’américaine, c’est-à-dire à
perpétuité
…) devrait lui être signifiée le 21 avril.
« Justice est faite, a déclaré hier Troy Newman, président d’Operation Rescue. Nous sommes soulagés de voir que la conduite de M. Drake n’aura pas été excusée parce qu’il a
raconté la triste histoire de sa vie, et qu’il passera le restant de sa vie sous les verrous. La communauté pro-vie avait été abasourdie par le meurtre insensé de Jim Pouillon, et beaucoup
d’entre nous qui partagions la passion de Jim pour la protection de l’innocent sont devenus encore plus conscients de la fragilité de la vie. Jim était un homme avec un cœur
d’enfant qui avait le souci des injustices qui se commettent dans le monde et ressentait de la détresse pour tout ces bébés à naître qui meurent chaque jour dans les cliniques d’avortement de
notre pays. Il a eu le courage de se lever et d’essayer de faire quelque chose contre cette injustice. Jim va manquer à ce monde et il manque beaucoup à tous ceux qui l’ont connu. Puisse
M. Drake trouver le repentir et le pardon par Jésus Christ ».

Le meurtrier : Harlan Drake

HarlanDrake.gif