La Catholic League applaudit Angela Merkel pour sa critique du multiculturalisme

Download PDF

Le chancelier – la chancelière étant un sac fourré pour se mettre les pieds au chaud – allemand Angela Merkel vient de déclarer que le multiculturalisme était un échec en Allemagne. Le président de la Catholic League, Bill Donohue, lui apporte son soutien dans un communiqué de ce jour.
« Au début de ce nouveau millénaire, il existait un consensus en Europe sur les vertus du multiculturalisme. Concomitamment à cette opinion, on constatait une profonde réticence à reconnaître l’héritage chrétien de l’Europe. Au milieu de la décennie, il y a eu des signes que les choses changeaient. En 2006, après avoir rencontré le pape Benoît XVI, le chancelier allemand Angela Merkel préconisa que les “valeurs chrétiennes” entrent dans la constitution de l’Union européenne. À présent, sa critique du multiculturalisme provoque une émotion internationale.
Le problème avec le multiculturalisme, comme le pape l’a compris, c’est qu’il engendre le mépris pour les vérités morales qui étayent l’éthos judéo-chrétien de la civilisation occidentale. En fait, comme le pape l’a dit, il a mené à “une haine de soi particulière de l’Occident, qui n’est rien de moins que pathologique”.
Une des grandes raisons de l’échec du multiculturalisme c’est son implicite relativisme moral : toutes les religions et toutes les cultures y sont considérées comme égales. Mais cela signifie que ceux qui adhèrent aux valeurs judéo-chrétiennes et ceux qui épousent une préférence pour la Sharia, la loi coranique, expriment un même point de vue. C’est pire que du n’importe quoi : les premiers apportent la liberté et la justice, les seconds l’esclavage.
Le chancelier Merkel mérite notre soutien. Sa position courageuse est digne d’être imitée aux États-Unis ».

3 comments

  1. CAROLINE

    Mouais… La catholic league devrait se souvenir que l’existence et la position du catholicisme institué aux Etats Unis est le fruit d’une société multiculturelle!! bien étranger au protestants qui ont fondé son pays.
    Pour les français, souvenez vous que les valeurs de l’Etat français est fondé sur la laïcité, pas sur le catholicisme. les jeunes catholiques en France ont très souvent conscience d’appartenir à la diversité,tout comme les musulmans, et c’est vrai. Et bien souvent, ils sont eux- même des migrants (pour les études par ex).
    pour les vieux français issu d’un système catholique: considérez vous comme en voie de disparition.
    Ne vous trompez pas d’ennemi. Ne vous considérez pas en terrain conquis. Le multiculturalisme est l’explosition de la moralité, mais au moins on vous laisse en avoir une!
    SIGNE: une étudiante française, de la diversité catholique, seule catholique de sa famille et de sa belle famille.

  2. ema

    Mme Merkel a bien des choses à se faire pardonner de la façon dont elle a traité le Saint Père. Elle a aussi besoin de soutien et la pêche aux bulletins de vote devient indispensable, d’autant qu’elle aussi comme un certain président français (ou un autre de l’autre côté de l’Atlantique), a promis beaucoup de choses pour arriver au pouvoir et a tenu bien peu sinon aucune de ses promesses.
    Pour la déclaration de La Catholic League, c’est toujours bien d’encourager l’Europe. Mais les EU sont aussi, même s’ils déclarent à tous vents que la première place est à la (les) religion (s), en phase d’implosion dans un multiculturalisme institutionnellement imposé depuis quelques décennies. Un exemple que l’Europe a suivi avec retard et dont elle subit les méfaits actuellement. C’est un peu l’hospice qui se « fout » de la charité!
    Le problème c’est qu’on a confondu -ou voulu faire confondre pour des raisons qui n’avaient pas forcément à voir avec les valeurs évangéliques, le respect des « légitimes diversités » comme rappelé par le Saint Père et l’imposition d’un multiculturalisme.
    —-
    Quant à la fondation monoculturelle des Etats Unis c’est un mythe. Qu’on en parle pour les 13 états d’origine des WASP peut-être et que ces WASP aient constitué une « aristocratie » financière et sociale visible pendant un certain temps, mais c’était une construction très précaire sur le moyen terme. Mais les Etats Unis actuels c’est aussi d’immenses conquêtes de territoires où vivaient déjà des améridiens (bien exterminés depuis lors contrairement à l’Amérique centrale et du sud), des hispano-mexicains et français majoritairement catholiques. On pourrait finalement dire que le socle des EU étaient catholiques avant d’être WASP.

    L’Amérique du Nord, implose actuellement de par sa construction artificielle, un empire intérieur regroupant des populations très différentes. La force d’un pays est dans son homogénéïté avec à la rigueur la présence limitée de minorités qui partagent néanmoins le plus de valeurs communes, et ne sont pas rassemblées par rapport au plus petit dénominateur commun c’est à dire l’argent. Ce moteur du rêve estatsunien a vécu.
    Quant à l’état français il n’a pas du tout été fondé sur la laïcité, car bien évidemment il ne date pas de 1789 mais du premier millénaire de notre ère, la révolution n’a fait que recueillir un immense et magnifique héritage constitué grâce à un état qui s’est fortement inspiré du christianisme et des rois par la grâce de Dieu qui savaient malgré leurs défauts qu’on ne pouvait pas être au dessus des lois divines (notamment en ce qui concerne l’autogénocide par la contraception et l’avortement des populations d’origine, le pilonnage de la famille, etc., et par l’oubli de la défense de son peuple, au profit d’une immigration invasion).
    —-
    A voir si Merkel sera elle aussi « paroles, paroles » ou actes!

  3. Americatho
    Author

    Je maintiens, ne vous en déplaise, et malgré votre déplaisante remarque, que « chancelière » n’est pas, en français, le féminin de « chancelier ». Ce dont dispose l’allemand est affaire d’Allemands dont vous me cherchez une espèce de querelle…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *