Piero-Marini-links-mit-seinem-Lehrmeiste-Annibale-Bugnini-dessen-Sekretär-er-war-300x193

L’annonce de la béatification de Mgr Bunigni est bien une rumeur

Download PDF

Il y a quelques jours était propagée sur les réseaux sociaux l’annonce de la béatification de Mgr Annibale Bunigni, principal artisan de la réforme liturgique des années 1960. Cette réforme, inédite dans l’histoire de l’Église catholique, déboucha sur l’adoption d’une nouvelle édition du Missel romain, en 1969. Nous ne reviendrons pas sur cette réforme, ni même sur le fait que le Missel romain a subi des modifications substantielles au point de constituer, de facto, un nouveau rite. (En ce sens, à la différence des précédentes réformes du Missel romain, la réforme de 1969 ne s’inscrit plus globalement dans une logique de développement homogène.) Un site canadien de la Fraternité Saint-Pie X a annoncé la béatification de Mgr Annibale Bunigni, pour être immédiatement repris par un site français, La porte latine. Le hic est que l’origine de cette information réside dans un article ironique publié par un site américain, malheureusement pris au premier degré… L’auteur voulait seulement ironiser sur les béatifications et canonisations actuelles. Ainsi, dans les réseaux sociaux, certains ont cru en la véracité de cette annonce. Il s’agissait pourtant d’une rumeur sans le moindre fondement. On ne peut que regretter ce genre de canular involontaire, mais surtout s’étonner du fait que certains ne vérifient plus leur source, préférant citer un autre site qui reprend lui-même un autre site… Plus généralement, on peut aussi s’interroger sur la crédulité qui a parfois cours. Comme si la crise de l’Église affectait la fonction critique de ceux qui sont sensés la dénoncer… La course au sensationnel peut aussi faire des ravages dans le milieu catholique traditionnel. Comme le disait une expression prisée par les rois de France, il faut savoir raison garder.

FullSizeRender

7 comments

  1. yr

    C’est sûr que si ce triste sire est déclaré saint par l’Eglise catholique… nombreux seront les fidèles à se poser des questions !!!

  2. Je crois qu’à poisson d’avril… poisson et demi! D’aucuns pensent en effet que La Porte Latine aurait pris pour argent comptant ce qui était une bonne blague. Je crois pour ma part que ce site français a voulu prolonger la blague, et nous faire rire aussi. Moi-même, je m’y suis laissé prendre un moment, j’ai cru que La Porte Latine était tombé dans le panneau. Pourtant, les signes étaient là, qui indiquaient assez le canular: le commentaire outrancier (que ce soit le « ils sont fous ces romains », ou le « gourous protestants »), l’illustration bédéesque,… tout y était. Du reste, cette « info » paraissait dans la rubrique « les insolites de La Porte Latine », qui est en quelque sorte leur défouloir, et que personne ne saurait prendre au premier degré.

    Bref, ce n’est pas le sympathique webmestre de ce « site officiel de la Tradition » qui s’est planté, mais bien ceux de ses lecteurs qui n’ont pas compris qu’il appuyait son texte de trop de clins d’oeil pour qu’il faille le prendre au sérieux. C’est tout à l’honneur de la Fraternité de nous offrir régulièrement de francs moments de rigolade, via son site.

  3. Courivaud

    « il faut savoir raison garder ».

    Mais déjà au Saint-Siège, cette raison n’y est plus gardée depuis les canonisations de Jean-Paul II et de Jean XXIII. Cela ne change rien à l’affaire, puisque l’on annonce la béatification de Mgr Helder Camara.

    Et puis « regretter ce canular involontaire », c’est un peu hypocrite pour qualifier l’annonce de « la porte latine » qui, généralement est bien informée (à travers l’agence « DICI » et parfois par les commentaires de Sandro Magister dont on sait déjà qu’il est fort bien informé).

    Commentaires biaisés sinon tendancieux et omissions volontaires : deux signes évidents de papolâtrerie et de modérantisme, hélas.

    • Jean-Marie Vaas
      Author

      1) La Porte latine n’est pas toujours,ou n’a pas toujours été bien informée: désolé de rectifier votre affirmation, car même dans le milieu dit « saintpidiste », elle suscite beaucoup de circonspection: elle évite souvent de reprendre DICI, et, quand elle le fait, c’est à contrecoeur, car DICI, à la différence de LPL, est bien une voix autorisée…
      2) L’article de Sandro Magister semble décrire un tournant dans le discours du pape François sur la famille; il pourrait être plus irénique que bien des articles de Riposte que vous dénoncez… Je pense à cet article: http://chiesa.espresso.repubblica.it/articolo/1351045?fr=y . Il figure par ailleurs en renvoi dans un article de Riposte. Un autre article pourrait susciter les mêmes réserves de votre part: la http://chiesa.espresso.repubblica.it/articolo/1351047?fr=y . Si je lis Sandro Magister, il semble confiant et même convaincu que François ne prendra pas les voies prévaricatrices.
      3) Il faut un peu arrêter ces accusations de modérantisme ou de papôlatrie au motif que l’on ne tape pas assez fort. Transformer Riposte catholique en site qui passerait sans cesse à dénoncer, sans prendre les moindre gants. Une partie du traditionalisme a perdu des plumes par l’aigreur. Riposte catholique essaye de suivre une voie équilibrée, qui évite les invectives, le zèle amer, tout en étant conscient de la situation et des ses (graves) problèmes. Voir la vie en rose ou la vie en noir, c’est toujours le même écueil. Il n’a jamais été question que des discours, des attitudes, voir des textes, pouvaient susciter des interrogations.
      Saint triduum de Pentecôte !

  4. FEBRONIUS

    Une grande perte pour la piété populaire…
    J’imagine tellement une armada de mémés calabraises dire un rosaire devant la statue du nouveau canonisé, au milieu de fleurs artificielles et d’une forêt de cierges de dévotion électrique à pièces…

  5. Matthieu

    Je comprends assez la réaction de Jean-Marie Vaast qui nous dit en gros qu’il faut raison garder, et lire Sandro Magister pour ce qu’il dit plutôt que via nos fantasmes, et voir la vie telle qu’elle est plutôt qu’au travers de lunettes grises ou roses. Cependant, et justement en appliquant cette exigence de réalité, je réponds à Jean-Marie sur son premier point, qui est La Porte Latine :

    On peut choisir de croire que ce site relève de telle coterie, qu’il est ceci ou cela. Mais on peut aussi, plus simplement, considérer qu’il s’agit de la vitrine Internet que se donne la FSSPX. Et prendre en compte qu’il s’agit (pas plus, pas moins) du site officiel du district de France. Que c’est d’ailleurs ainsi qu’il se présente, et que jamais il n’a été démenti en cela. Qu’au contraire, plusieurs publications ‘papier’ de la FSSPX, dont la très officielle Lettre A Leurs Frères Prêtres, renvoient explicitement vers La Porte Latine.

    Bref, on peut aimer ou pas ce qui est dit par La Porte Latine, mais justement le principe de réalité nous demande de considérer qu’indépendamment de nos dé/plaisirs personnels, La Porte Latine est la voix officielle de la Fraternité Saint Pie X, jamais démentie, et alimentée par les supérieurs locaux et généraux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *