Le parcours d’Aurore Bergé, la candidate qui se présente contre Jean-Frédéric Poisson

Download PDF

Élue dans la commune de Magny-les-Hameaux, qui se situe dans le 2ème circonscription des Yvelines , Aurore Bergé n’est ni plus, ni moins une candidate parachutée avec l’étiquette En Marche ! dans la 10ème circonscription des Yvelines, dont le député est Jean-Frédéric Poisson. Ce dernier  est un ancien candidat à la primaire de la droite et du centre, connu et reconnu pour ses positions pro-famille dans le débat politique.

L’intéressée est connue pour avoir navigué au sein de l’UMP/LR, soutenant successivement Fillon, Copé, Sarkozy, Juppé, puis Emmanuel Macron, toujours à la recherche d’une place sur les listes. Elle passe surtout pour être compatible avec la gauche, notamment en raison de ses positions sociétales:

Consciente de ces ambiguïtés et de ces manquements au débat démocratique, je reste en revanche tout à fait certaine que le camp qui est le mien est celui de la liberté, de l’égalité et de la fraternité. J’irai donc marcher le 27 janvier avec les militants du mariage pour tous, même si je ne suis pas d’accord avec toutes leurs demandes car je me reconnais davantage dans leur démarche et les valeurs qui les animent. J’irai marcher parce que le projet de loi du mariage pour tous trouve chez moi moins de contestation que de soutien.

Dans sa critique de Fillon, elle affirme notamment :

Le discours de la Porte de Versailles de Nicolas Sarkozy en 2007 reste l’un de ceux qui m’ont le plus enthousiasmée. Il invoquait aussi bien Jaurès que Mendès-France ou De Gaulle. On applaudissait Simone Veil et l’IVG. Alors qu’aujourd’hui, on a la Manif pour Tous et Sens commun. Il y a un gouffre entre la droite de Sarkozy en 2007 et celle de Fillon en 2017.

Pour le soutien passé à Nicolas Sarkozy, on peut le constater dans cette capture de tweet :

Favorable aux revendications LGBT, elle prétend avoir été constante dans ses positions, justifiant ainsi son refus de soutenir François Fillon en février 2017:

En 2013, j’étais allée marcher aux côtés de celles et ceux qui croient en la liberté des individus à faire famille, qu’elle soit hétérosexuelle ou homosexuelle. La droite m’a perdue une première fois quand elle a appelé à défiler contre les droits des autres. En 2017, cette droite m’a définitivement perdue quand elle a choisi un candidat, François Fillon, qui a proposé de revenir sur l’adoption plénière pour les couples homosexuels créant de fait une discrimination entre les enfants en raison de l’orientation sexuelle de leurs parents ; quand elle a choisi un candidat qui a fait de l’IVG un sujet de l’élection présidentielle.

Pourtant, il y eut un temps pas si lointain où elle était visiblement plus souple sur la question, affirmant être « contre le mariage et l’adoption par les couples homos », même si elle revendiquait être simultanément « contre la bêtise crasse et l’homophobie »:

Enfin, il y eut même un temps – encore plus lointain – où elle soutenait Jean-Frédéric Poisson aux législatives:

 

12 comments

  1. C.B.

    Que signifie « mariage » pour cette candidate? Un contrat de reconnaissance sociale d’un élan amoureux*? (on s’aime on se marie, on ne s’aime plus on divorce) ou une institution qui acte l’engagement à se porter mutuellement fidélité (oui, oui, c’est bien ce qui est dit par l’officier d’état civil lors du mariage civil) et assistance, et à constituer un environnement stable pour les enfants à venir (étant bien entendu que l’on n’est jamais maître de l’avenir, et que la venue d’enfants n’est nullement garantie).

    *or rien à ce sujet n’est évoqué lors d’un mariage civil!

  2. betsynette

    C’est bien triste de voir des personnes qui ne tourne que pour être vu et profiter des avantages que donne la …politique politicarde, pas pour le bien être de leur pays et de ses habitants, je connais la chanson de Jacques Dutronc, les paroles lui vont à merveille.

  3. souvenir souvenir

    Aurore Bergé est à la ville (ou a été) le conjoint du député socialiste, Nicolas Bays. Souvenez-vous que ce dernier a été élu député dans la circonscription du « philanthrope » socialiste du nord, Jean-Pierre Kucheida.
    Si vous ne vous souvenez plus des états de service de Jean-Pierre Kucheida, je vous renvoie à la relecture du livre Mafia Rose de Gérard Dalongeville, ancien maire d’Henin Beaumont.
    Georges Malbruneau et Christian Chesnot dans leur livre « Nos chers émirs », publié en octobre 2016, rapportent que le couple Aurore Bergé -Nicolas Bays « aurait bénéficié » de la générosité de certains oligarques du Qatar (ou aurait sollicité la bienveillance des mêmes). C’est très intéressant! Nicolas Bays a publié un démenti sur twitter, sans pour autant engager de poursuites en diffamation contre ces deux journalistes.
    J’invite les lecteurs à consulter à ce sujet :
    – la fiche wikipédia de Nicolas Bays (avant qu’elle ne soit caviardée)
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Nicolas_Bays
    – et mieux encore, ce très bon livre qui dresse un état des lieux effroyable de l’effondrement moral au sein de la classe politique.

  4. Jacques

    Cette personne est tout simplement le fruit du libéralisme, qui est fondamentalement anti catholique.

    Il y aura en France 200 candidatures Parti de la France/Civitas/Association Jeanne.
    C’est la dernière chance, n’en déplaise aux catholiques conciliaires libéraux.

  5. Mazirot

    « j’étais allée marcher aux côtés de celles et ceux qui croient en la liberté des individus à faire famille, qu’elle soit hétérosexuelle ou homosexuelle. » Quelle instruction cette donzelle a -t-elle donc reçue? Elle pratique le genre à deux sexes en sens collectif pratiqué par la gent politicarde, quant à « faire famille », cela devient sublime; on dirait un prélat disant « faire Eglise en Christ ».
    pour IVG, toujours ce refus de nommer la chose: avortement étatisé..
    on ne fait pas famille, on en fonde et on en fait partie.

  6. Courivaud

    C’est un peu la poêle qui se moque du chaudron.
    Pauvre M. Poisson, avec l’art de noyer le poisson, comme on l’a vu lorsqu’il a appelé à voter pour M. Fillon au second tour des primaires… pathétique, pitoyable.

    à tout prendre, mieux vaut parler de Marion Maréchal ou de M. Bompard. Ce serait impoli de le faire ?

    Et puis le flair politique de LMPT…. on repassera !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *