Le rachat de la Crystal Cathedral par le diocèse d’Orange, n’est pas du goût de tous les catholiques américains

Download PDF

La Crystal Cathedral de Garden Grove (Californie), que se propose de racheter Mgr Tod D. Brown, évêque d’Orange, pour en faire sa nouvelle cathédrale moyennant la coquette somme de 50 millions de $, n’a évidemment de “cathédrale” que le nom. Elle n’en est pas plus une que la « grand messe du 20 h », pour qualifier un journal télévisé, est une liturgie eucharistique, ou qu’un « séminaire gouvernemental » sert à la formation de futurs prêtres. J’ai dit, et je le répète, que ce n’est pas un bon choix même si, sur le papier, cela semble un investissement moins onéreux que de construire une nouvelle cathédrale dont le diocèse dit avoir besoin : un énorme vaisseau de verre dans une zone de climat méditerranéen semi aride (27 jours de pluie par an !), n’est pas raisonnable sauf à être assez cinglé pour gâcher de l’énergie et dépenser des fortunes en conditionnement d’air, pour ne prendre que cet exemple. Je me sentais un peu seul à soutenir cela. Désormais, nous sommes au moins deux.

Thomas Peter, le jeune et talentueux blogueur de l’American Papist, a, lui aussi, fait part hier de la consternation et des interrogations que suscite chez lui la décision de l’évêque Brown qui fêtera le 15 novembre prochain, donc dans quatre petits mois, ses 75 ans – l’âge de la retraite… Et il offre quelques réflexions qui méritent d’être exposées.

D’abord, le diocèse a précisé que s’il acquérait le complexe de la Crystal Cathedral, une partie de ce dernier pourrait être loué, pendant un certain temps, à cette congrégation religieuse, à un prix inférieur à celui du marché, pour qu’elle puisse y poursuivre son culte. Un « temps partagé » comme le dit le diocèse, sans entrer dans d’autres précisions. Curieux. Mais il y a plus intéressant.

Thomas signale une réflexion de l’évêque Brown sur Crystal Cathedral Ministries (CCM) en faillite :

  • « La première fois que j’ai entendu parler de leur difficultés financières, cela m’a affligé. Crystal Cathedral Ministries a constitué une ressource religieuse de valeur pendant des années et des années pour le comté d’Orange (…) Comme notre propre Mission San Juan Capistrano, ses liens historiques et culturels avec le comté d’Orange sont importants. Grâce à ce projet [de rachat] nous espérons que ce ministère pourra se poursuivre ». Curieux (bis).

Et notre American Papist de commenter…

  • « Je suis pour l’œcuménisme (bien compris), mais en quoi le diocèse d’Orange a-t-il le devoir de maintenir à flot le Crystal Cathedral Ministries ? Les protestants ont-ils le devoir d’aider financièrement des paroisses catholiques périclitant ? Je ne le crois pas. La comparaison que fait l’évêque entre la Crystal “Cathedral” [comme j’aime ces guillemets, mon cher Thomas !] et la Mission San Juan Capistrano, est fausse d’un point de vue catholique. Avec une telle logique, des catholiques pourraient tout aussi bien racheter un stade de football parce que, de temps à autres, le stade héberge des revivals pentecôtistes.
  • Le diocèse d’Orange n’a pas besoin de cette “cathédrale” de cristal. L’évêque Brown ferait mieux de se consacrer à remplir et à restaurer la Mission San Juan Capistrano, ou à construire une nouvelle cathédrale qui soit conforme aux profondes traditions et à la foi qui inspirèrent le bienheureux Junipero Serra quand ils fonda ses missions qui constituent la colonne vertébrale historique du catholicisme en Californie. »

Bien dit ! Nous sommes désormais deux, Thomas : on monte une association ?

L'église abandonnée et délabrée de la Mission San Juan Capistrano

4 comments

  1. Jean Ferrand

    Vous paraissez convaincus. C’est bien. Mais il nous manque quelques photos, ou encore la référence à une vidéo, pour qu’on puisse juger sur pièces, ou tout au moins se faire une idée. Merci d’avance.
    Il nous manque une vue d’ensemble.
    Peut-être que les pièces que je réclame ont-elles été déjà fournies, et qu’elles m’aient échappé. Dans ce cas-là, excuses.

  2. Michèle

    Une association, oui, et aussitôt une pétition pour demander à Rome une mesure d’urgence: la démission anticipée ( de peu il me semble ) de Mgr Brown, avant le désastre. En dehors de toutes autres considérations, toutes dignes d’intérêt sans doute, cette opération sera(it) très probablement un désastre financier à moyen terme: cet édifice est un gouffre dont l’entretien n’a(urait) pas fini de « plomber » les finances du diocèse.La décision de l’évêque sonne un peu comme: je pars en beauté (!)
    et.. »après moi le déluge »!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *