Le cardinal DiNardo succède au cardinal Rigali à la commission pro Vie des évêques

Download PDF

C’est aujourd’hui jeudi que se termineront les travaux de l’assemblée plénière d’automne des évêques américains, qui a débuté lundi dernier à Baltimore (Maryland). C’est aujourd’hui aussi
qu’entre en fonction, en qualité de président, le cardinal Daniel

DiNardo
(photo), archevêque de Galveston-Houston (Texas), à la tête de la commission épiscopale des activités pro Vie de l’USCCB. Élu l’an passé, en prévision de la fin du
mandat cette année du cardinal Justin Rigali, archevêque de Philadelphie (Pennsylvanie), ce prélat va être au centre de l’attention ces tout prochains jours en raison du débat
parlementaire sur l’ObamaCare qui va commencer au Sénat, débat qui, à la Chambre, a permis à la question de l’avortement de prendre sa place dans le débat législatif au grand
mécontentement des libéraux, des progressistes et de la Maison Blanche.
De conserve avec le président de l’USSCB, le cardinal Francis George, archevêque de Chicago (Illinois), le cardinal Rigali avait très convenablement géré les dossiers du
projet de loi Freedom Of Choice Act (FOCA) – passé pour l’heure à la trappe – et de celui de l’ObamaCare. C’est à lui, et aux efforts conjugués de ses confrères et du peuple
catholique américain, qu’on doit l’inscription in extremis à l’ordre du jour des votes de la Chambre de l’amendement Stupak/Pitts qui a permis de réintégrer dans le projet de loi
l’essentiel des dispositions de l’amendement Hyde prohibant tout financement de l’avortement sur fonds fédéraux, c’est-à-dire avec l’argent des contribuables ! Heureuse Amérique où de
telles choses existent…
Le cardinal DiNardo a 60 ans – il est né le 23 mai 1949 à Steubenville dans l’Ohio. Il fut ordonné prêtre en 1977 pour le diocèse de Pittsburgh (Pennsylvanie), puis évêque coadjuteur de
Sioux City (Iowa) en 1997, siège épiscopal qu’il occupera de 1999 à 2004. Cette dernière année, il est nommé coadjuteur du premier archevêque de Galveston-Houston (Texas), un siège érigé le 29
décembre 2004, et sera créé cardinal par Benoît XVI en 2007, le premier cardinal du Texas et même de tout le « Sud » américain. L’archidiocèse de Galveston-Houston s’étend sur un peu plus
de 23 000 km2 et est peuplé de 5,2 millions d’habitants dont 20 % sont catholiques.
N’hésitant pas à marcher pour la vie (ici), et après avoir été un des tout premiers prélats – et le premier cardinal ! – à s’opposer
à l’invitation d’Obama par Notre Dame (), le cardinal DiNardo est un homme courageux qui n’a pas craint
d’admonester publiquement des membres de la Cour suprême pour ne pas soutenir les droits de l’enfant à naître, lors de son homélie à la « Red Mass » (Messe en rouge) de Washington, le
dimanche 4 octobre dernier, qui marque traditionnellement la rentrée des cours de justice.
Les prochains jours vont être très intéressants…