Reinhard+Marx+Extraordinary+Consistory+Themes+Brx18KRDc3tl

L’Église allemande est-elle l’Église des pauvres ?

Download PDF

Très intéressant article publié dans le National catholic register. L’auteur relève une Église immergée dans le monde matériel et financier, ce qui explique son silence et sa gêne sur les points non négociables (diffusion de la pilule du lendemain: l’opposition des évêques polonais contraste avec celle de leurs confrères d’outre-Oder), ainsi que son irénisme sur la question des divorcés remariés. On apprend par ailleurs que le cardinal Marx, président de la Conférence des évêques allemands, a été sous le feu d’une polémique (mais faiblement relayée par rapport à d’autres…) pour avoir ordonné une dépense de 130 millions d’euros. De même, il aurait rénové son appartement pour un coût de… huit millions d’euros ! Curieusement, Mgr Tebartz-van Elst avait fait l’objet d’une vraie cabale, avant d’être poussé à la démission. Il semblerait que (timidement) la baudruche se dégonfle. Le cardinal Marx a donc été au centre de certaines polémiques que beaucoup ont voulu passer sous silence.

Cardinal Reinhard Marx, the archbishop of Munich, has come under attack for reportedly spending 130 million euros on a “service center” in his archdiocese. He recently renovated his apartment at a cost of 8 million euros, paid for by the state of Bavaria.

Une Église qui danse avec le monde matériel, comme titre l’article ? N’est-ce pas curieusement ce qui devrait pousser les théologiens à dénoncer la collusion de l’Église avec le monde ? Il n’apparaît pas que le cardinal Kasper ou que d’autres prélats aient été plus incisifs sur ce point. Dommage. Mais peut-être est-ce parce que l’Église allemande fait partie des grands donateurs ? Si l’argent fait vivre, il ne semble pas être de bon conseil…

 

11 comments

  1. toto

    Ou Mammon passe, la foi trépasse.
    Les socialistes, gauchistes, communistes, anarchistes aiment beaucoup l’argent. Dans l’Eglise c’est pareil, les donneurs de leçons devraient en prendre.

  2. Françoise

    D’après ce que j’ai lu l’Eglise allemande légitime la prise de la pilule du lendemain à effet préventif de la conception (et non abortif) pour les femmes violées « en situation de détresse » et uniquement dans ces cas-là. Je n’ai pas relevé d’échos dans les autres pays à ce sujet.

    • toto

      La pilule du lendemain étant anti-nidatoire, elle est abortive s’il y a eu fécondation. Les pilules anaovulatoires uniquement n’existent plus, les effets secondaires étaient trop graves et trop nomlbreux.
      La mise sous pilule du corps des femmes revient à simuler hormonalement une grossesse. Donc les femmes sont hormonalement en état de grossesse pendant des dizaines d’années. C’est pas très « écologique ».

  3. garmon

    Riposte catholique ressort des informations de 2013. J’ai cherché la source, je lis à peu près l’allemand : en 2013 on s’interroge beaucoup sur cette énorme budget ; puis rien de récent.
    Cette énorme et très coûteuse maison diocésaine a-t-elle été construite ? Quelles sont les réactions ?

    Bon dimanche Dieu vous garde Garmon

    • Jean-Marie Vaas
      Author

      L’affaire date de 2013, mais l’article de Natuinal catholic register est tout récent. Il n’est pas superflu de s’intéresser à un article récent qui aborde un sujet quelque peu tabou: l’ambiguïté de l’Église allemande.

      • Crespin-Jeaugeart

        C’est vrai que c’est un sujet tabou.

        Quand on voit, par exemple, certains cardinaux avec cappa magna, chapeau à pompons…, on se dit que tout cet argent dépensé aurait pu être plus utilement investi.

        • sygiranus

          On sait depuis longtemps que cette apparence somptuaire, nécessaire à la visibilité de l’Église; est d’un coup tout-à-fait marginal – par ex. la cappa magna est recyclée d’un cardinal à l’autre, etc. – et que ses problèmes financiers sont d’un tout autre ordre, quand ils existent.

  4. Pingback: Kirche heute, 20.Februar 2015 | Christliche Leidkultur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *