IMG_2140

Mission accomplie pour SOS Chrétiens d’Orient en Syrie

Download PDF
IMG_3480IMG_3907IMG_4030IMG_4232
De juillet à septembre 2015, plusieurs dizaines de volontaires se sont relayés en Syrie, que ce soit à Maaloula ou à Kafroun, pour aider les chrétiens d’Orient. Les volontaires de SOS Chrétiens d’Orient ont accompagné des jeunes dans les tâches éducatives et récréatives. Ils ont également participé à la rénovation de certaines églises et maisons qui avaient été endommagées. Ainsi, le village chrétien de Maaloula porte encore les stigmates d’une occupation par les djihadistes qui s’est étalée entre septembre 2013 et avril 2014 (maisons détruites et incendiées, pillages, inscriptions murales, exil forcé, etc.). C’est dire le traumatisme des populations.
À Maaloula, les volontaires ont donc enseigné le français, l’anglais mais aussi le sport, le dessin ou le solfège. Les volontaires ont constaté le vif intérêt de la part d’une jeunesse qui grandit et évolue dans un contexte pourtant difficile. À Kafroun, chez les salésiens de Don Bosco, ils ont accompagné les dynamiques animateurs. Ils ont pu voir la qualité de l’encadrement des jeunes chrétiens. Ce sont autant de signes positifs et prometteurs. Cette jeunesse est aussi l’avenir de la Syrie. Les chrétiens syriens ont une foi ardente et une joie débordante malgré les récentes épreuves.
Au-delà des aides ponctuelles et des tâches matérielles, les volontaires ont remarqué que les habitants voulaient aussi témoigner, comme ce fut le cas à Maaloula. La proximité auprès de populations encore traumatisées a été un trait fort de la mission de l’été 2015. Ainsi, après avoir été chassés de ce village, les chrétiens reviennent et se réinstallent. Des commerces ouvrent. Des églises et des maisons ont été rénovées avec l’appui des volontaires de SOS Chrétiens d’orient. La vie reprend donc son cours. Les habitants savent se montrer accueillants et attentifs. Les volontaires peuvent en attester ! Malgré l’attitude des pouvoirs publics français sur la Syrie, l’image de la France et des français reste largement positive chez les chrétiens syriens. De temps en temps, les volontaires ont été salués par des expressions françaises. Le patriarche melkite Grégoire III Laham a même rendu hommage aux volontaires, à l’occasion d’une messe célébrée dans l’église de Saidnaya, le 16 août 2015.
Les volontaires de SOS Chrétiens d’orient ont découvert la beauté du rite byzantin à Maaloula ou partagé la ferveur des jeunes catholiques encadrés par les salésiens de Kafroun. Ils ont aussi participé aux différents évènements qui ponctuent le calendrier liturgique: Transfiguration, Assomption et sa vigile. Comme nous l’avions écrit sur Riposte catholique, ils ont également accompagné Mgr Rey, premier évêque français à se rendre en Syrie, qui a pu jumeler le diocèse de Fréjus-Toulon avec l’archidiocèse melkite de Homs, Hama et Yabroud.
Pour certains jeunes volontaires, ce fut une première prise de contact, concrète, avec l’Orient chrétien. À tous les esprits chagrins, rappelons que SOS Chrétiens d’Orient est une association sérieuse et non-partisane, qui travaille en intelligence avec les différents responsables ecclésiaux. La jeunesse de France a donc été au rendez-vous: puisse-t-elle être suivie ! La Gesta Dei per francos continue, à sa manière, au XXIe siècle. Saluons SOS chrétiens d’Orient pour avoir permis, au cours de l’été 2015, une belle expérience.