Notre Dame University : un évêque américain soutient la pétition de Randall Terry

Download PDF


Malgré son âge avancé, 86 ans, Mgr René Henry Gracida, qui fut évêque de Corpus Christi (Texas) de 1983 à
1997, a conservé toute sa pugnacité. Il vient de manifester son soutien à la pétition StopObamaNotreDame – il avait déjà soutenu Randall Terry lors de sa campagne contre l’élection d’Obama. L’évêque émérite présente, à bien des égards,
des similitudes avec un autre évêque émérite, Français celui-là, Mgr Maurice Gaidon, dans sa critique du caractère stérilisant de la conférence épiscopale, encore que Mgr Gracida
ait commencé à manifester son désaccord alors qu’il était évêque en activité. Voici son message de soutien :
« Randall, je viens de visiter votre site et j’ai signé la pétition. Je vous félicite d’avoir lancé cette initiative et je prie pour son succès. Je vous encourahe à en étendre le champ pour
persuader aussi l’ambassadeur Mary Ann Glendon de refuser de recevoir la Lætare Award de Notre Dame. Je vous bénis. +Rene Henry Gracida, évêque émérite de Corpus Christi ».

J’ai déjà parlé de la Lætare Medal de Notre Dame ici. Je ne me répète donc pas. Mary Ann Glendon, né en 1938, professeur de droit à Harvard (bioéthique, constitutionnel), fut nommée par George W.
Bush
ambassadeur des États-Unis auprès du Saint Siège en décembre 2007, fonction qu’elle a du cesser avec l’élection de Barack Hussein Obama. Cette catholique pro vie demeure membre de
l’Académie pontificale pour les sciences sociales, où elle fut nommée en 1994 par Jean-Paul II.
Dans le contexte de la crise ouverte entre l’Église catholique et Notre Dame, Ann Mary Glendon n’a que trois choix : 1. Refuser de recevoir la Lætare cette année dans un tel
contexte conflictuel (probable). 2. Accepter de la recevoir à la date fixée mais profiter de la tribune qui lui est offerte pour exprimer son sentiment sur l’initiative de Notre Dame (peu
probable). 3. Profiter du désistement d’Obama, « après mûre réflexion… », et recevoir sa médaille (possible).

On attend la mise en ligne aujourd’hui sur le site de Randall Terry, humbleplea de l’entretien video
qu’il a réalisé récemment à Rome avec Mgr Raymond Burke, archevêque émérite de Saint Louis (Missouri) et Préfet du Tribunal suprême de la signature apostolique, où ce dernier use d’un
« langage cinglant », qualifiant Obama « d’agent de mort » et rappelant le devoir des évêques américains de refuser la Communion sacramentelle aux hommes politiques pro
avortement… Cette vidéo vient d’être présentée au National Press Club de Washington.

Mise à jour : la pétition NotreDameScandal a dépassé les
123 000 signatures au moment où j’écris ces lignes (18 h 40).