Obama déteste les juges catholiques pro-vie de la Cour suprême

Download PDF
Dimanche dernier, un débat télévisé entre les deux probables adversaires principaux à l’élection présidentielle, Barack Obama et
John McCain, a été diffusé depuis une “megachurch” évangéliqe de Lake Forest (Californie), la Saddleback Church.



Le pasteur de cette “megachurch”, Rick Warren, a demandé à Obama de citer un juge de la Cour suprême qu’il n’aurait pas “nominé”
s’il avait été Président. La réponse fut immédiate : « Clarence Thomas [notre photo]. Je ne crois qu’il était un juriste suffisamment solide ni un grand spécialiste du droit
quand il a été élevé à cette fonction, et je laisse de c
ôté le fait que je suis en désaccord profond avec lui sur bien des
points d’interprétation de la Constitution »
.
Pour faire bon poids bonne mesure, Obama a rajouté qu’il n’aurait pas d
avantage “nominé” John Roberts et Antonin
Scalia
. Or, il se trouve que ces trois juges à la Cour suprême qu’Obama n’aurait pas souhaité y voir, sont tous trois catholiques et pro-vie !
La nouvelle “boulette” d’Obama a mis dans l’embarras jusqu’à ses plus proches soutiens. Douglas Kmiec, professeur de droit constitutionnel, et fervent partisan du jeune sénateur,
s’est dit « déçu » de la sortie de son poulain : « Tout d’abord, parce que j’estime que Clarence Thomas est l’une des meilleures nominations qui ait été faites par un
Président républicain – ou de tout autre Président, en l’occurrence – dans la période contemporaine »
, ajoutant que Thomas était le seul juge à la Cour suprême qui, avant d’y être
nommé, « a reconnu la relation qui existe entre la Déclaration d’indépendance et la Constitution, et que la Constitution est un moyen de signaler les droits inaliénables qui remontent jusqu’à
notre Créateur »
.
McCain, à qui le Pasteur Warren, a posé la même question, s’est contenté de déclarer que, pour ce qui le concerne, il n’aurait jamais “nominé” John Paul Stevens, Ruth
Bader
, Stephen Breyer et David Souter, précisément les quatre juges progressistes, pro-avortement et non catholiques de la Cour Suprême…

2 comments

  1. Jean BLEHAUT

    Daniel,

    Merci pour l’excellent travail que vous faites. Il est toujours de qualité.
    Je trouve cependant que l’usage du mot « détester » dans le titre de cet article est excessif et reflète mal votre ton habituel  (engagement + respect).
    Obama a émis un jugement sur les compétences du juge Clarence Thomas, non sur ses sentiments personnels vis à vis de ce dernier.
    God bless you!

    Jean, NY (USA)

  2. Castille

    Clarence a le regard plus franc, empreint d’une profondeur, que ne dévoile pas pas celui d’Obama.
    Si les yeux sont encore le miroir de l’âme, celle de Thomas doit être plus intéressante.