584003_le-pape-francois-prononce-l-angelus-le-14-avril-2013-place-saint-pierre-au-vatican

Pape François: « le mariage n’est pas simplement une cérémonie qui a lieu à l’église »

Download PDF

Dans son audience générale datant du 6 mai 2015, le pape François est revenu sur le mariage et la famille. En effet, il a notammet parlé de la « beauté du mariage chrétien » et rappelé que ce dernier « n’est pas simplement une cérémonie qui a lieu à l’église, avec des fleurs, des vêtements de cérémonie, des photographies ». La dimension festive de certains mariages, nourrie par un sacramentalisme superficiel et extérieur, explique peut-être certaines crises actuelles. Il a également souligné le caractère ecclésial du mariage (les sacrements font l’Église); cette dimension est encore assez peu présente dans les enseignements actuels.

Un extrait de cette audience:

Sur notre chemin de catéchèse sur la famille, nous abordons aujourd’hui directement la beauté du mariage chrétien. Celui-ci n’est pas simplement une cérémonie qui a lieu à l’église, avec des fleurs, des vêtements de cérémonie, des photographies… Le mariage chrétien est un sacrement qui a lieu dans l’Église, et qui fait aussi l’Église, marquant le début d’une nouvelle communauté familiale.

 

 

C’est cela que l’apôtre Paul résume dans sa célèbre expression : « Ce mystère est grand : je le dis en pensant au Christ et à l’Église » (Ep 5, 32). Inspiré par l’Esprit Saint, Paul affirme que l’amour entre les conjoints est l’image de l’amour entre le Christ et l’Église. Une dignité impensable ! Mais en réalité, elle est inscrite dans le dessein créateur de Dieu, et avec la grâce du Christ d’innombrables couples chrétiens, malgré leurs limites, leurs péchés, l’ont réalisée !

14 comments

    • rocheteau

      mon cher Alex ne soyez donc pas volontairement négatif (comme beaucoup) envers ce que peux dire ou faire le pape actuel ! quoi qu’on puisse en penser, c’est lui que Dieu a appelé à la place de Pierre pour servir l’Eglise et « confirmer la foi de ses frères » ! avec St Paul qui a provoqué le premier concile de Jérusalem en soumettant la question de la circoncision aux Apôtres réunis avec Pierre, ne nous hâtons pas de juger et prendre des décisions juridiques trop conventionnelles ! C’est Dieu qui mène la barque, et aura le dernier mot….
      pour faire confiance,et garder espérance, relisons les Actes des Apôtres si riches d’enseignements ! ils nous sont proposés, non sans raison, dans la liturgie de Pâques à l’Ascension

      • Luc

        Vous avez raison, relisons la Bible. Nous y verrons par exemple comment saint Pierre a été repris publiquement par saint Paul (Gal. II, 14) ou encore comment saint Pierre a renié le Christ lors de la Passion. En d’autres termes, cher ami, la papolâtrie ne se trouve pas dans l’Evangile.

  1. Yr

    Bon ça va François n’a pas parlé des lapins… mais le Mariage qui FAIT aussi l’Eglise ?
    Est-ce que la traduction est bien exacte ?
    Personnellement j’ai appris que l’Eglise bénit les fiancés qui, en se donnant le Sacrement de Mariage, deviennent des époux : une seule chair. Les enfants qui naîtront de cette union puis baptisés deviendront enfants de Dieu, donc SERONT l’Eglise. Mais « le Sacrement de Mariage qui fait l’Eglise », expression curieuse !
    Quant au second paragraphe dans l’article ci-dessus, semble préparer les fidèles, on comprend que des explications vont être précisées plus tard, au Synode peut-être ?

  2. Hervé Soulié

    Cette catéchèse du Pape va dans le bon sens.
    Dommage quand même d’avoir, par des propos imprudents, semé le vent, au risque de récolter bientôt la tempête.
    La conférence des évêques allemands est, à en croire sa toute récente contribution au prochain synode, au bord du schisme….
    Un trouble grave a été jeté dans les Eglises d’Afrique, qui luttent courageusement pour faire adopter la fidélité conjugale sur ce continent….
    On aurait pu faire l’économie de la crise qui s’approche.

  3. moreau

    C’est l’épiscopat allemand qu’il faut sanctionner ! Le bla bla aux fidèles ce n’est pas la fonction première d’un pape !

  4. Luc

    C’est bien gentil de nous rapporter les propos de ce pape révolutionnaire quand, par accident, ils vont dans le bon sens mais pourquoi éduclorer, voire passer sous silences, ses prises de position qui démolissent le même sacrement de mariage (lors du synode sur la famille)? Deux poids, deux mesures?

  5. gustave

    je m’interroge sur moi même : pourquoi ces belles paroles, justes en elles mêmes, me sont elles inaudibles, voire agaçantes?
    La source en est tellement brouillée sans doute. Je ne peux plus supporter cette situation, tant ecclésiale que de ma psychologie personnelle! Et je ne sais comment on en sort.

    • Félix

      La raison est le mensonge. Votre coeur ne reconnaît pas le bon Pasteur. Le Christ le dis Lui-même : je suis le bon Pasteur et je connais mes brebis et me brebis me connaissent, chap 10 : 14).
      La seule manière d’y voir claire est de revenir à la Sainte Bible et à la lecture des Pères de l’Eglise tel St Augustin qui explique admirablement les Saintes Ecritures, (Sermont sur l’Ecriture). Il est important et salutaire de se laisser porter par ces lectures et de garder la foi, l’espérance et la charité. Tout cela est dans la Sainte Bible et dans la pratique de la prière et de la sainte Eucharistie.

      Fraternellement avec NSJC

      • Courivaud

        je crois, Félix, que vous répondez à côté.

        Gustave vous parle seulement d’un successeur de saint-Pierre parmi les 266 officiellement reconnus, et donc d’un « vicaire de Jésus-Christ », et non du Bon Pasteur qui est le Christ en personne.
        Et qui vous dit que s’exprimant sur des propos qui n’ont pas de formulation très dogmatiques, prononcés par un pape, Gustave « ne reconnaît pas le Bon Pasteur ».

        Il faut éviter certains amalgames.

  6. Maurice

    Garder la foi, OUI ! encore faut-il que les ecclésiastiques ne débordent pas de leur mission.
    Cela fait des dizaines d’années que la question se pose de savoir s’ils savent ou ils nous emmènent. En tout cas, sûrement pas vers le respect des traditions que nos pères nous ont laissés, mais plus vers le néo-protestantisme, d’ailleurs, nous y sommes en voyant les offices reformés qui sont faits dans nos églises.

    • Félix

      Oui nous vivons en pleine hérésie mais tout cela n’était-il pas annoncer par le Christ Lui-même ? Et ce même Christ nous donne les solutions, la lecture et la méditation des Saintes Ecritures. St Augustin nous incite également à rester dans la Bible lorsque les pasteurs seront mauvais. Il est donc urgent de prendre conscience que la solution est en chacun de nous si nous avons le courage de nous convertir et de remettre nos pêchers dans les mains du Christ rédempteur et d’essayer avec l’aide de l’Esprit Saint à ne plus les commettre. Nous devons nous oublier nous-mêmes et suivre le Christ qui est le Chemin la Vérité et la Vie.
      « Le Père répond toujours à celui qui demande l’Esprit Saint »

      Que Dieu vous bénisse et vous garde

      • rocheteau

        et prions pour nos prêtres ! que la Vierge Marie les garde fidèles ! que par sa Mère notre Seigneur Jésus leur donne une foi droite une espérance solide une charité parfaite… qu’à tous, ministres, consacrés et laïcs le Seigneur Dieu donne son Esprit à profusion, comme Il l’a promis !
        oui prions le chapelet qui donne la Victoire !

      • Courivaud

        même chose, Maurice nous parle « des ecclésiastiques », mais ils ne sont pas « le Christ Lui-même ». Êtes-vous capable de faire la distinction, Félix ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *