NDC Pélé 2016 2

Retour sur le succès du Pèlerinage Paris-Chartres 2016

Download PDF

Dès le début du Pèlerinage de Chrétienté, on a constaté que la cathédrale Notre-Dame de Paris n’était pas en mesure de contenir tous les pèlerins, au point que certains ont dû assister à l’extérieur (voir les deux premières photos en-dessous). C’est, en soi, un bon signe. Autres éléments: le fait que la logistique ait été abondamment sollicitée, mais aussi la difficulté à gérer les flux de pèlerins. Nonobstant les problèmes que ces aspects soulèvent, ce sont bien des preuves de succès pour le pèlerinage organisé par l’association Notre-Dame de Chrétienté. Ils démontrent l’attraction du Pèlerinage de Chrétienté.

On pouvait constater l’existence de nouveaux chapitres, mais aussi de prêtres diocésains (la première messe du pèlerinage était, par ailleurs, célébrée par un curé parisien). Pour le « cru », on comptabilisait ainsi 210 chapitres au total. Autre signe de succès: les marques d’attention des personnes croisées tout au long du pèlerinage. Cela va des amicales salutations des passants à la boisson gentiment offerte par l’habitant, en passant par le coup de klaxon de l’automobiliste approbateur.

Il y avait donc du monde, beaucoup de monde sur les routes de Chartres. 11 000 pèlerins est un chiffre réaliste, mais on peut tout en fait envisager qu’il reste fort minimal au regard du succès de l’année 2016. Incontestablement, on pourra peut-être voir dans l’année 2016 un tournant dans le Pèlerinage de Chartres.

Voici quelques photos prises par plusieurs de nos correspondants que nous remercions:

imageimage

Sur le parvis de Notre-Dame de Paris: on peut voir du monde sur le parvis. Plusieurs régions n’ont pu entrer dans la cathédrale

image

À l’hippodrome de Rambouillet: messe du dimanche de Pentecôte

imageimageimage

En direction du du bivouac de Gas (dimanche de Pentecôte): on peut voir la colonne s’étendre

 

imageimage

En partant du bivouac de Gas (lundi de Pentecôte), le matin

imageimageimageimage

En direction de la halte de Saint-Prest, dernière étape avant Chartres: la colonne s’étend, alors qu’il ne s’agit que du début

imageimage

À la cathédrale de Chartres, pour la messe de clôture

13100960_623808574460013_3013659400096467702_n 13254286_623836527790551_4665707199138744166_n

Pour avoir encore un aperçu de l’importance de la colonne (les photos viennent de la page Facebook de Notre-Dame de Chrétienté)

2 comments

  1. Michel G.

    De toute évidence, l’année 2016 est un excellent crû!

    Comme simple pèlerin, je voudrais témoigner de deux éléments qui me permettent de dire que l’assistance y était plus nombreuse que l’an passé:

    – Messe de Pentecôte à Rambouillet: l’esplanade était pleine, ce qui n’était pas le cas l’an dernier
    – Messe du lundi de Pentecôte: de nombreux pèlerins ont dû être envoyés à droite de la cathédrale, où une sonorisation a été installée dare-dare, ce qui a d’ailleurs engendré des problèmes techniques sur toute la sonorisation extérieure à la cathédrale et a empêché les pèlerins de suivre l’homélie.

    On peut bien sûr donner une explication partielle: l’an dernier, la Pentecôte tombait le 24/5, soit 9 jours plus tard qu’en 2016, ce qui, pour les étudiants, était un peu plus difficiles par rapport à la proximité des examens…

  2. chouans85

    Bonjour

    14000 pèlerins étaient inscrits dont 1500 dans les derniers jours.
    Beaucoup de monde, un peu de froid dégelé par la foi des pèlerins et à noter pas une goutte de pluie, mais des trombes de joie toute divine que le monde ne peut comprendre. Peu de sommeil dans l’inconfort, des ampoules, des tendinites et autres douleurs, mais une joie ineffable de marcher avec Dieu en compagnie de Marie.

    A l’année prochaine pour un nouveau pèlerinage.

    Chouans85

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *