Schwarzenegger : un “catholique” inconséquent

Download PDF
Au cours d’une conférence de presse tenue le 31 mai dernier au centre de recherche du MaRS Discovery District à Toronto (Canada), l’ancien acteur
Arnold Schwarzenegger, gouverneur de l’État de Californie – et qui se verrait bien Président des États-Unis, chose qui ne se peut encore car “Schwarzy” n’est pas
né aux États-Unis –, a déclaré : « J’ai toujours dit que la religion ne doit pas interférer dans la politique d’un gouvernement (…) Je suis catholique et un catholique très dévoué, mais
cela n’interfère pas avec ma prise de décision car je sais que la recherche sur les cellules souches embryonnaires, la manière dont nous la conduisons en Californie (…) c’est la bonne façon
d’avancer et elle sauvera, très prochainement, des vies et guérira beaucoup de nos maladies ».

Ce « dévoué » catholique a cautionné 3 milliards de $ de fonds publics pour cette recherche qui non seulement détruit des embryons humains mais n’a à ce jour obtenu aucun résultat
médical, alors que la recherche sur les cellules souches adultes (ou tirées du placenta et du cordon ombilical) a déjà abouti à des guérisons.
Soutenir ou financer toute recherche sur les cellules souches embryonnaires est un péché grave qui interdit à celui qui le commet d’approcher de la Sainte Table. Interrogé pour savoir si la
Communion serait refusée à “Schwarzy” sur le territoire de l’archidiocièse de Los Angeles, Todd Tambery, son porte-parole, a déclaré que le cardinal
Roger Mahoney, archevêque de Los Angeles, n’avait pas précisé si la Communion devait être refusée à Arnold Schwarzenegger (alors que le cardinal-archevêque est
contre la recherche sur les cellules souches embryonnaires…).
Nous lui conseillons humblement, s’il avait le moindre doute, de donner un coup de fil à son confrère Raymond Burke, l’archevêque de St. Louis (Missouri)…