Ci-z5yvWgAEtb-S

Succès de la procession en l’honneur de saint Martin à Paris

Download PDF

13015478_10153463489460933_7007592990312180152_n 13239141_10153463489655933_5110000102461312223_n 13241154_10153463489180933_2773277789666097332_n 13266054_10153463490430933_2687083016129140635_n

Ci-z5h0WkAQ4GoJ Ci-z5I3WgAAylm5 Ci-z5qKW0AAW3P2 Ci-z5yvWgAEtb-Simageimageimageimageimageimage

Samedi 21 mai 2016, ils étaient plusieurs centaines à marcher dans les rues de Paris de l’église Sainte-Élisabeth de Hongrie (3ème arrondissement) à l’église Saint-Germain l’Auxerrois (1er arrondissement). Ils ont ainsi arpenté les rues de Paris, sous les regards curieux, recevant parfois le soutien des passants. Cette procession pouvait avoir un caractère insolite dans le centre de Paris avec des prêtres et séminaristes en soutane et en surplis sur la rue du Temple ou sur la rue Étienne Marcel… Un parfum de chrétienté dans le centre de Paris, qui rappelle le Pèlerinage de Pentecôte de Chartres, dont le souvenir d’une semaine reste encore frais.

Depuis plusieurs années, ces démarches connaissent un certain regain dans la ville de Paris. (Ainsi, à titre d’exemple, non loin de Sainte-Élisabeth de Hongrie, la paroisse Saint-Nicolas-des-Champs organise ainsi des processions ou des pèlerinages en plein Paris.) Les fidèles sont arrivés à l’église Saint-Germain l’Auxerrois pour les vêpres après avoir emprunté la rue Étienne Marcel et la rue du Louvre . L’église proche du Louvre était, par ailleurs, pleine (voir les photos). L’événement s’est conclu par la vénération des reliques de Saint-Martin. Outre le soutien de plusieurs paroisses parisiennes, le succès de cette initiative est aussi dû à la participation de plusieurs instituts catholiques voués à la formation sacerdotale. On peut ainsi saluer la communauté Saint-Martin et l’Institut du Bon-Pasteur (IBP), dont les prêtres et séminaristes étaient présents. Par ailleurs, son Excellence Georges Károlyi, Ambassadeur de Hongrie en France, a participé à la procession du 21 mai 2016.

La procession du 21 mai 2016 est une bonne illustration de cette entente entre des communautés traditionnelles et des paroisses diocésaines. Le soutien de différentes paroisses parisiennes pouvait être noté. La procession était, en effet, précédée par la célébration de deux messes à l’église Sainte-Élisabeth de Hongrie, l’une selon la forme ordinaire du rite romain, l’autre selon la forme extraordinaire. Un exemple à méditer. Nous espérons que d’autres initiatives témoigneront de cette nécessaire unité entre les catholiques.

5 comments

  1. ou toppie

    Bravo! Une belle vue le long des routes de la capitale de la France. Il ne peut pas avoir réussi à faire du bien dans le rétablissement du caractère Catholique de France.

    La participation de la FSSPX aurait été un bonus. (Etaient-ils invités?)

  2. Pierre-Yves

    J’étais à cette très belle procession de l’association Oriflammes: certains osent la chrétienté dans les rues de Paris et cela redonne du courage. Bravo pour l’organisation!

  3. rocheteau

    ça c’est FORMIDABLE ! BRAVO aux organisateurs et aux participants ! à Paris l’Eglise ose se montrer et montrer son unité dans les différences ! c’est cela qui sauvera la France !
    quelle belle et bonne nouvelle Riposte Catholique se fait ainsi l’écho !

  4. Gilberte

    Saint Martin d’origine hongroise (Pannonie) venu vivre sa chrétienté en France, on voit les racines chrétiennes de l’Europe: 4eme siècle

  5. Julie

    Ravie de voir, en tout cas, que l’association Oriflammes poursuit ses processions dans nos rues parisiennes, qui ont bien besoin de sacré. Un air spirituel pur souffle sur notre capitale: on ne peut que s’en réjouir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *