lombardi

Synode sur la famille: mise au point du Père Lombardi sur la lettre des cardinaux

Download PDF

Alors que la situation se tend et que certaines positions sont tranchées, le père Lombardi a fait la mise au point suivante:

Des soi-disant treize signataires, on sait déjà que les Cardinaux Scola, Vingt-Trois, Piacenza et Erdö ont déclaré y être étrangers. Quant au Cardinal Pell, il a déclaré que privée sa lettre devait rester réservée, mais aussi que le texte diffusé par la presse ne correspondait pas entièrement au sien, pas plus que les signatures qui accompagnaient la lettre adressée au Saint-Père. Les questions critiques figurant dans la lettre avaient été évoquées lundi dernier lors de la congrégation de l’après-midi, et je les avais sommairement signalées. Tout le monde savait que, le lendemain matin, le Pape et le Secrétaire Général y avaient amplement répondu. Par conséquent, qui, des jours plus tard, a diffusé ce texte et ces souscriptions a sciemment opéré un dam qui n’était pas dans les intentions les Cardinaux (tout au moins des plus en vue). Il convient donc de ne pas accorder l’importance qu’elle n’a pas à cette initiative.

Avancer des critiques sur la méthodologie suivie au Synode n’a rien de nouveau, ni de particulièrement choquant. Mais une fois qu’elle a été fixée on ne peut que l’appliquer au mieux, ce qui est le cas. La collaboration des participants en vue d’un bon déroulement des assises synodales est large. Et à ce propos, on note que certains des Cardinaux signataires de la soi-disant lettre au Pape, Modérateurs de Circuli Minores, y prennent un part notable. D’ailleurs le climat des travaux est clairement positif.

Le Cardinal Napier m’a prié de démentir un passage de son interview à Crux, car une affirmation qui lui est attribuée ne correspond pas à son opinion: À propos de la composition de la Commission des Dix en charge de rédiger le texte conclusif du Synode, il n’a pas dit estimer que le Pape n’avait pas le droit de choisir (quelqu’un ou quelque chose), mais au contraire que personne ne peut lui nier ce droit.

L’art de noyer le poisson et d’étouffer l’affaire… On notera que même le site progressiste américain America ne nie pas la gravité de l’affaire. Langue de bois ? C’est, en tout cas, une méthode très ecclésiastique. On notera quand même la difficulté chronique du Père Lombardi et de la Salle de presse du Saint-Siège à bien communiquer et à transcrire très médiocrement la réalité des débats. Ne parlons pas des véritables bourdes théologiques… Je ne mentionne pas non plus le cas du Père Rosica, assistant du Père Lombardi, dont les tweets insultants ou provocateurs constituent une anthologie de la bêtise communicationnelle dans des débats qui auraient appelé plus de sérénité. Certains ecclésiastiques sont décidément de vieux garçons !

Affaire à suivre…

3 comments

  1. Bruno

    Cette lettre est une manipulation,non par son contenu mais par les signataires qui lui sont attribués. S’il n’en est pas à l’origine, Sandro Magister qui a diffusé des noms est au moins coupable de n’avoir pas vérifié ses sources, alors que l’erreur sautait aux yeux: qui peut croire que le prudent André Vingt-Trois aurait signé un texte mettant en cause le pape lui-même ? Magister ne pourra plus se prétendre vaticaniste « bien informé ». Quand à la lettre, elle aura probablement l’effet inverse de celui attendu; elle témoigne seulement de la panique qui s’empare de certains milieux. Plus que jamais,restons sereins et faisons confiance à l’Esprit Saint pour inspirer les Pères Synodaux.

  2. Louis Ouellet

    Au risque de perdre toute crédibilité, cette réinformation de Riposte Catholique aurait dû être plus nuancée et la vérification de ses sources des plus importantes. La transparence et la recherche de la vérité ne vous autorise pas à écrire n’importe quoi ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *