Un autre coup dur pour le mouvement pro-vie : le rappel à Dieu du P. Paul Marx, OSB

Download PDF

frmarxmem1

Au matin du samedi 20 mars, le Père bénédictin Paul Marx a rendu son âme à Dieu. Né en 1920, le P. Paul Marx fut le fondateur, en 1981, de Human Life International, le plus
important mouvement pro-vie catholique international. Le P. Paul Marx – comme tant d’autres militants pro-vie de bien des pays – rencontra quelques difficultés avec des évêques américains…
mais il tint bon. Il sera désormais, lui aussi, dans nos prières encore que je croie qu’à lui s’appliquent les paroles de l’Évangile en Matthieu : « C’est bien, serviteur bon et fidèle
(…), entre dans la joie de ton maître » (25, 21).

R.I.P.

Le président de Human Life International, le P. Thomas J. Euteneuer, a fait paraître le communiqué suivant :

« Peu après 8 h du matin, le 20 mars de cette année, le P. Paul Marx, OSB, est passé de ce monde à la Vie qui ne finit jamais, c’est au moins l’espoir que l’ensemble du mouvement
pro-vie nourrit dans son cœur pour celui que le pape Jean-Paul II qualifia “d’Apôtre de la Vie”.
Gprace  aux quarante années que le P. Marx consacra au service de la vie, et aux millions de kilomètres qu’il a parcourus dans le monde entier, Human Life International a pu
constater la floraison de la conscience mondiale sur les questions de la vie. Le Père a placé, au sens propre, l’expression pro vie sur la carte [du monde] et grâce à ses efforts il a donné au
monde le témoignage d’une opposition directe et organisée à la culture de mort. Il va sensiblement manquer à tous les pro-vie, et tout particulièrement à ceux d’entre eux qui ont eu la chance de
travailler étroitement avec lui, ce qui eut pour résultat de changer irrévocablement leurs vies.
Quand viendront ces jours bénis, quand le combat pour la vie l’aura finalement emporté, les gens considérant les âges ténébreux de la destruction s’interrogeront de savoir qui s’opposa à cet
assaut. Le P. Marx figurera parmi les plus grands champions de la vie, pas seulement à cause de son labeur mais aussi pour celui des innombrables combattants pro-vie qu’il a inspirés.
Nous prions pour le repos de son âme et pour que se renforce ses enfants spirituels et la famille pro-vie dont il nous laisse l’héritage dans plus de 100 pays. »