Un spécialiste américain du VIH et du préservatif soutient les positions de Benoît XVI

Download PDF

Edward C. Green est un des plus renommés chercheurs en matière de VIH (le virus du SIDA) au monde. Il dirige, à l’université d’Harvard, le « Projet de prévention et de recherche
sur le SIDA »
. Christianity Today, un magazine évangélique américain, l’a interrogé (source) le 20 mars dernier sur la polémique née des propos du Saint
Père
.
Question : « Est-ce qu’on critique injustement Benoît XVI pour ses commentaires sur le VIH et les préservatifs ? »
Réponse : « C’est dur pour un progressiste comme moi de l’admettre, mais oui, c’est injuste parce qu’en fait les preuves les mieux établies viennent en soutien à ses commentaires – au moins
ses commentaires principaux, ceux que j’ai lus »
.
Cela se passe de commentaires…
J’en ferai toutefois un, légèrement “hors sujet”.
On dénonce, à l’envie, la supposée richesse du Vatican. Saviez-vous que le budget de fonctionnement de la Harvard University est cinq fois plus important que celui
du Saint Siège ?