Vers une nouvelle réunion d’Assise

Download PDF

Au cours de l’angélus du 1er janvier, le Pape a annoncé son intention de se rendre à Assise en octobre prochain pour y commémorer le 25e anniversaire de la réunion organisée par son prédécesseur en 1986.

J’avoue qu’en entendant cette annonce, je suis partagé. D’une part, j’entends bien qu’il est fondamental que les principaux dignitaires religieux défendent ensemble la loi naturelle et contestent publiquement qu’il soit légitime de tuer pour contraindre quelqu’un à agir contre sa conscience. Mais, d’autre part, je crains aussi que la plupart des observateurs n’entendent, en réalité, un discours relativiste, si ce n’est pas syncrétiste. J’ignore comment cela serait possible, mais je crois qu’il serait souhaitable de dire beaucoup plus nettement que ça n’avait été fait en 1986 qu’il ne saurait être question de prier ensemble (puisqu’il est faux, malgré les assommantes « prédications » médiatiques en ce sens, que nous avons « le même Dieu »: demandez donc aux juifs ou aux musulmans s’ils ont le même Dieu que ceux qui adorent la sainte Trinité !).

Je fais confiance à la subtilité intellectuelle du Pape pour bien discerner les enjeux. Mais hélas, je tremble quand je vois qui est en charge de sa communication… et, ici, la communication sera déterminante!

6 comments

  1. Benoît Lobet

    Ne pensez-vous pas que, face aux violences dont les chrétiens sont victimes – et d’abord dans les pays qui ont vécu l’origine du christianisme, comme l’Egypte, terre première du monachisme chrétien – la seule voie soit de dialogue et de prière commune? Quelle autre manière de contrer cette violence – et toutes celles qui se pratiquent encore au nom des religions – que de manifester publiquement le souci commun de la paix, et cela par une prière commune, adressée je le veux bien par chacun à ses dieux ou à son Dieu, mais dont nous savons qu’elle ira vers l’Unique et le Trine?
    Nous n’allons tout de même pas répondre à la violence par la violence, et recommencer les guerres de religion… Il n’y a comme manière conforme à l’Evangile de lutter contre la violence religieuse que celle de la prière, en effet , et je suis pour ma part heureux que le Saint Père retourne à Assise pour commémorer le 25ème anniversaire de la première rencontre interreligieuse qui y eut lieu, aux fins précisément d’y prier pour la paix dans le monde!

  2. ema

    Que cette réunion facilite au moins un statu quo temporaire pour éviter l’extermination des chrétiens d’orient, car nous savons tous que si les musulmans appliquent bien le Coran, en plus de ne pas prier Dieu, mais leur dieu, ils prient bien évidemment pour un résultat contraire au nôtre. Et à moins de leur conversion au christianisme…
    Mais Le Saint Père a tout à fait raison de tenter l’impossible. Personne d’autre que lui ne le fera de toute façon.
    Les médias et ceux qui les écoutent n’ont pas l’habitude de comprendre et de vouloir comprendre le langage de l’Église et sont les spécialistes de la mauvaise interprétation (« bon » ou « mauvais » porte parole au vatican). Et même ceux qui devraient comprendre ce langage sont tellement dressés sur leurs ergots qu’ils font parler leurs impulsions et ne prennent pas du recul, en se plaçant dans une position de replis voire d’attaques (dernier exemple en date avec le livre d’entretiens de Seewald). Comme si le Saint Père n’allait pas tenter de tout faire pour aider les Chrétiens d’Orient puisque personne aux niveaux des états ne les défend. Et on ne va quand même pas apprendre au Saint Père ce qu’est le catholicisme, la seule religion et le seul Dieu.
    Pour le moment tout doit être dans la prière pour nos frères martyrs et persécutés. Ils étaient chrétiens avant nous, ils sont depuis + 14 siècles en première ligne de front. Ils sont la priorité.

  3. Boris Maire

    Comme le disait (sans se rendre compte de ses propos) le responsable des relations avec l’islam de la CEF sur Radio Notre Dame hier, en 1986 c’était le Cal. Echegaray aux commandes d’Assise, avec Jean-Paul II par derrière.

    Cette année, ce sera Benoît XVI et un homme de sa trempe.

    Autant dire tout le contraire. Peut-être même sera-ce l’occasion de donner une meilleure image à la FSSPX de ce que peut être une telle réunion dans le respect de la Foi Catholique ?

  4. ema

    « Du point de vue de la raison et de la loi naturelle nous avons bien le même Dieu puisqu’il n’y en a qu’un. »

    N’est-ce pas un peu un sophisme dit de cette façon, un sophisme qui amène à une vision relativiste de la religion, des religions?

    Disons que si Dieu est évidemment unique et qu’il a tout créé y compris les hommes, les hommes n’ont pas tous eu la révélation de Dieu, et leur conception d’un dieu voire des dieux est différente. De même la façon dont les hommes évoquent une divinité qui combleraient leurs voeux ou écouteraient leurs plaintes diffère beaucoup et est même parfois antagoniste pour ne pas dire exclusive avec des procédés sanglants pour le faire comprendre.
    Les bouddhistes semblent plutôt parler de la sagesse d’un homme bouddha et n’évoquent pas un Dieu, les musulmans en lisant le Coran, tout le Coran et tout ce qui touche le Coran, sous menace de blasphème et de fatoua demandent à leur dieu l’inverse de ce que nous chrétiens croyons et les Juifs ne peuvent pas concevoir que Dieu-Jésus, et quant aux multiples dieux hindous… Tous les hommes n’évoquent donc pas le même dieu, car on ne peut pas demander au même Dieu bon et miséricordieux tout et son contraire. Les uns évoquent bien Dieu, les autres une image de ce qu’ils se sont fait de Dieu. Que les hommes soient respectables dans leur prière respectable à leur dieu, sans doute, qu’ils se trompent dans leur représentation de Dieu, c’est aussi une certitude. Les hommes ne sont donc pas tous arrivés au même raisonnement et la loi naturelle n’a pas la même signification pour tous. Mettre des significations différentes dans un même mot ne permet pas de mieux définir le mot.

    Je préfère la façon de dire: Un seul Dieu, un seul salut, une Eglise, sainte, catholique et apostolique, et un seul message à apporter à TOUS LES HOMMES, une seule Foi par la raison.
    Sinon pourquoi les chrétiens d’Orient mourraient pour leur foi. C’est notre faiblesse dans la foi en Dieu qui fait la force des autres.
    Simple réflexion de catho du bout du banc!

  5. Franz

    Dialogue oui…. Mais le reste ?

    Nous verrons bien si le relativisme, le syncrétisme et toutes ces joyeusetés ne seront pas encore au rendez-vous.

    Des églises ont été prêtées pour célébrer d’autres cultes (c’est-à-dire profanées) dont des cultes païens païens…

    Pourquoi n’organise t-on pas cette réunion à la Mecque ?

    J’espère que Benoît ne commettra pas les erreurs de son prédécesseur. A l’époque, j’étais encore loin d’avoir viré tradi mais 25 ans plus tard, je me souviens comme si c’était hier du malaise profond qui m’a envahi en regardant la télé… (et encore, je ne savais pas tout).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *