Philippines Pope Asia

Comment se prépare la continuation du pontificat bergoglien

Download PDF

La Croix du 9 févier 2016 rapporte la catéchèse du cardinal Tagle, à Cebu, lors du Congrès eucharistique international. Le ton et le fond semblent copier ceux des sermons du Pape François, le matin, à Santa Marta. Qu’on en juge sur cette curieuse méditation à propos du pain et du vin de l’eucharistie : « Il serait de s’enquérir sur l’origine de nos pain et vin sacramentaux. La farine a-t-elle été produite par un migrant, serait-elle le fruit du travail d’un esclave ? Le vin est-il importé d’un vignoble qui emploie des personnes sans leur payer un salaire décent et donc les pousse à traverser les frontières pour survivre ? La nourriture et les plats des synodes, conventions, assemblées, conférences sont-ils assurés par les traiteurs des chaînes d’hôtel métropolitains ? Qui cuisine et qui nettoie par la suite ? Que dire des chaussures, cravates, chapeaux, gants, chemises et robes appelés habits du dimanche ? Qui les fabrique et qui les nettoie au pressing ? Sont-ce des frères et sœurs, ou juste des migrants et réfugiés invisibles, considérés comme des pions sur l’échiquier de l’humanité ? ». Luis Antonio Tagle comme un autre François ? Nous estimons intéressant de publier la traduction d’un article à ce propos, paru dans le blogue américain Rorate Caeli, sous la plume du P. Pio Pace, le 9 févier 2016…

*

Attention : préparation du Conclave.

Les grandes manœuvres éditoriales du Cardinal Tagle

Au moment du conclave de 2013, les ratzinguériens n’ont pas vu venir la campagne de l’ombre très efficace menée par l’archevêque de Buenos Aires.

Aujourd’hui, lorsque, dans les milieux ecclésiastiques opposés à l’“establishment bergoglien”, est évoquée la “candidature” du cardinal Tagle, archevêque de Manille, le sujet suscite à peine l’attention. Et pourtant, les grandes manœuvres éditoriales ont commencé autour de lui !

La vaticaniste Cindy Wooden, qui dirige l’agence de presse Catholic News Service, a publié sa biographie, Luis Antonio Tagle. Leading by Listening (prêcher par l’écoute, Liturgical Press, 2015). Qualifié de « cardinal des pauvres », d’homme d’écoute, d’homme de dialogue, il est présenté comme étant à la pointe de la nouvelle évangélisation. Le livre est traduit en plusieurs langues, notamment en français (Luis Antonio Tagle Un cardinal hors du commun, à paraître prochainement aux éditions de l’Emmanuel). En Italie, toujours sur le même thème de « l’homme de l’évangélisation », un autre livre sur le cardinal Tagle est prêt à paraître, Dio non dimentica i poveri. La mia vita, la mia lotta, le mie speranze (Dieu n’oublie pas les pauvres. Ma vie, mon combat, mon espérance), à l’Editrice Missionaria Italiana.

Tagle, homme intelligent, sans personnalité exceptionnelle, jeune (il n’a pas encore 59 ans), résolument libéral, est le personnage idéal pour solidifier les espoirs de tous ceux qui ne souhaitent pas que le pontificat de François soit une simple parenthèse. Dans un précédent article du 9 février, 2015, nous avons écrit ici que cet enfant de classe supérieure de Manille avait obtenu ses diplômes universitaires aux États-Unis (sur le thème de la collégialité épiscopale), et a pris part aux travaux de l’équipe qui a supervisé la monumentale Histoire du Concile Vatican II, éditée par l’école ultra-progressive de Bologne (Giuseppe Alberigo et Alberto Melloni). Tagle a eu comme mentor le Père Catalino Arevalo, jésuite philippin, qui a été qualifié par la Fédération des Conférences épiscopales d’Asie comme le « Père de théologie asiatique », une version locale de théologie de la libération. Le P. Catalino Arevalo est un disciple de Jürgen Moltmann et de sa « théologie trinitaire », qui considère la Trinité comme un « événement », fabriqué, pour le dire d’une manière simple, par l’événement de la Croix, où Dieu a fait de Jésus son « Fils » et a obtenu son « identité » comme « Père ». C’est de son élève que Benoît XVI, toujours particulièrement sensible aux auréoles universitaires, a fait un archevêque de Manille en 2011 et un cardinal en 2012.

Electeur enthousiaste de François en 2013, il l’a retrouvé au moment de son voyage apostolique aux Philippines, en janvier 2015. François l’a placé sur le devant de la scène, au point que de nombreux journalistes ont commencé à le traiter comme « l’héritier ». Un de ses partisans les plus puissants, le cardinal hondurien Rodriguez Maradiaga, coordinateur du Conseil des 9 cardinaux chargés par le pape de proposer des idées pour la fameuse réforme de la Curie l’a fait élire président de Caritas Internationalis, le 14 mai 2015, avec une majorité de 91 sur plus de 133 représentants, en tant que défenseur des marginalisés.

Les idées liturgiques du cardinal Tagle ? Elles sont bien exprimées par son prédécesseur, le cardinal Gaudencio Rosales, archevêque émérite de Manille, qui, lors d’une messe présidée par le cardinal Tagle, le 26 janvier dernier, au 51ème Congrès eucharistique International, qui a eu lieu à Cebu, aux Philippines, encourageait à « faire Eucharistie en se libérant des rituels ».

Co-président des deux dernières assemblées du Synode des Évêques, en 2014 et 2015, il s’était fait remarquer, lors d’une conférence de presse par ces paroles : « Dans ce Synode, l’esprit de Vatican II s’est manifesté chez les Pères ». Dans son livre, Cindy Wooden présente le cardinal de Manille comme un homme d’avenir, l’un des futurs grands pasteurs de l’Église. Ce que saint Charles Borromée était pour le Concile de Trente, Luis Antonio Tagle le serait pour Vatican II : l’exemple d’une nouvelle façon de gouverner dans l’Église. C’est, de toute façon, l’image que l’on cherche à vendre…

15 comments

  1. rocheteau

    oh la la ! où va donc notre Eglise ?
    heureusement l’Esprit de Jésus – le SAINT ESPRIT 3ème personne de la Sainte Trinité ( notre CREDO) – ne lui manquera pas ! c’est notre foi !
    une seule chose à faire : prier….

  2. remond

    dans cette photo l’on voit qu’en plus d’être hérétique et bolchévique , bergoglio est satanique , normal sa secte prie leur idole de ne pas les soumettre à la tentation , hors seul le diable peut soumettre à la tentation

    • Marc DIMAJO

      Simplement C’est vrai, mais on a juste ajouté un détail pour dire que ce n’est pas le même, mais le subconscient enregistre bien la similitude c’est fait pour banaliser le premier. Il y a une autre façon beaucoup plus belle et plus explicite. Pourquoi avoir introduit celle là ? ? ? Toujours dans l’équivoque, François 1 ou Bergoglio le Roi de l’imbroglio.

      • sygiranus

        Explicitez, car tout le monde n’est pas au courant des symboles que vous dîtes cachés. On ne peut parler avec trop de désinvolture du Saint-Père même s’il faut être prudent quant à la signification de ses paroles et de ses actes !

    • sygiranus

      Non. C’est effectivement le signe « Je t’aime ! » en langage des signes, ex-langage sourds-muets.
      Maintenant, si en plus de l’argentin, de l’espagnol, de l’italien, du latin (peut-être !), il faut traduire le langage des signes du pape…

  3. rocheteau

    Oui nous le savons le Christ est vainqueur
    son Église est du côté de la victoire contre les forces du mal
    Mais que tout ça est trouble et decourageant pour les pauvres chrétiens malmenés….
    puisse notre foi grandir malgré tout, jusqu’à croire qu’ avec la grâce de Dieu elle peut soulever les montagnes !

  4. Bugatti

    T’es gentil Aston Martin (dernier post)…vas y continue d’insulter ma mere (l’Eglise)…

    Le choix de la photo etait tendancieux et le manque de distance des commentateurs flagrants… si l’on replace cette photo dans son contexte le pape faisait ce signe a l’intention de personnes sourdes pas pour faire du marketing bisounours politiquement correct…

    Je suis toujours interesse par les articles de Riposte Catholique… jamais par ses commentaires… Est-ce que, s’il-vous-plait, vous pourriez faire preuve du minimum de respect envers les autres… et specialement envers l’Eglise et le Saint Pere?
    J’hallucine completement…!

    PS: dsle pr le manque d’accents je ne suis pas sur un clavier francais.
    PPS: reponse au premier post: Noooon, c’est vrai l’Esprit-Saint est la troisieme personne de la Trinite?.. Tiens je croyais que c’etait justement Lui qui etait a la source de l’election des pontifs romains… mais ca ca doit vous echapper!
    PPPS: pardon mais la j’enrage en lisant vos commentaires… Rendez-nous un service ne creusez pas plus le fosse qui separe les lefevbristes (desobeissants a trois souverains pontifs successifs… oui! schismatiques et heretiques… oui!!) de l’Eglise, une, sainte catholique et apostolique et son saint Pere!

  5. sygiranus

    Si le niveau des commentaires vous rebute à ce point, ne les encombrez pas à votre tour par ce ton faussement scandalisé !
    La verdeur de certains langages cache en fait une immense peine, celle de voir la barque de l’Église (oui, celle de votre Mère) chahutée par des vents venant de toute part et la main qui la dirige, paraître hésiter sur l’impulsion à donner. 2000 ans d’enseignements affinés avec l’aide de l’Esprit-Saint rendent les esprits sourcilleux sur l’inventivité de certains clercs !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *