Du sauvetage des banques au sauvetage des pauvres

Download PDF

Parlant du discours du Pape au parlement britannique, le RP Lombardi, directeur de la salle de presse du saint-siège, résumait la pensée de Benoît XVI sur l’aide aux pays les plus pauvres:

« Le Pape a rappelé une expression devenue courante durant la récente crise économique: « [Lors du sauvetage des grandes institutions financières occidentales mises en péril par la crise des « subprimes » en 2008] on a jugé nécessaire d’intervenir en débloquant d’énormes sommes d’argent, a rappelé le pape, car ces institutions étaient « trop grandes pour échouer ». L’économie des pays intéressés en aurait subi de lourds dommages. Le pape voulait dire : si on a été capables de telles interventions pour sauver des grandes institutions financières, pourquoi ne l’est-on pas quand il s’agit du développement des peuples de la terre, de la faim, de la pauvreté… »

Je ne sais pas si ce que voulait dire le Pape, mais je trouve en tout cas que l’argument est assez percutant! Et pas spécialement à l’honneur des dirigeants des pays dits « développés »!
Source: Zenit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *