La presse catholique ne doit être ni de gauche, ni de droite…

Download PDF

La presse catholique vue par le philosophe André Comte-Sponville:

« Vous êtes plus indépendants des capitaux, des financiers et du marché. Plus indépendants des politiques : vous n’êtes en principe ni de gauche ni de droite car vous êtes d’abord catholiques. Plus indépendants vis-à-vis de l’opinion publique, du politiquement correct. Bien que parfois, vous succombiez à la tentation du bon sentiment. »

Pour la tentation du « bon sentiment », j’aurais tendance à penser qu’il y a plus grave. Mais j’aimerais que Comte-Sponville ait raison et que la presse catholique soit « d’abord catholique ». Ce n’est hélas pas toujours évident!

2 comments

  1. Jean-Claude Chevalier

    indépendant des financiers? le monde entier croule sous les dettes de ces banquiers créateurs d’argent-dettes….ça serait intéressant de savoir s’il existe à quelque part dans le monde un journal indépendant…et qui proclame une solution au problème monétaire…

  2. Tonio

    Il est regrettable que vous ne citiez si peu vos sources. Est-ce vous qui avez réalisé cette interview ? Datez-là en ce cas.

    Sinon, pourquoi ne pas indiquer la source de vos citations ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *