L’Eglise n’a pas à chercher à plaire…

Download PDF

Frédéric Mounier, correspondant de « La Croix » à Rome, analyse très bien le succès (imprévu par les gros médias) du Pape en Grande-Bretagne:

« Le bruit de fond médiatique s’est inversé en quelques heures. Peut-être parce que le pape s’est délibérément situé à côté et non face aux critiques. Peut-être parce qu’il a décidé de ne porter « que » le Christ. Dans l’avion, il l’a bien dit aux journalistes : « Une Eglise qui tenterait de se rendre attractive ne serait pas fidèle à sa mission, qui est d’être transparente en Jésus-Christ ». Et il a fixé cet objectif précis aux laïcs. »

Et, de façon plus générale, il pose une question que beaucoup gagneraient à méditer:

« Benoît XVI est-il, au fond, un homme d’hier, comme en sont persuadés ses nombreux détracteurs, ou un homme de l’après-demain, lorsque auront échouées toutes les recettes de communications, les buzz d’enfer, le « storytelling » simplement destinés à orienter des flux de consommation ? »

L’Eglise n’a pas à s’adapter aux modes changeantes, quoi qu’en pensent les médias… et même certains évêques, elle a à transmettre un message qu’elle a reçu en dépôt et qui la dépasse infiniment. Qu’elle soit fidèle à sa mission et Dieu lui attirera l’immense foule des élus; qu’elle y soit infidèle et, malgré toutes les flagorneries que lui prodigueront peut-être les puissants du jour, elle n’attirera plus personne!

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *