Les problèmes de communication de l’Eglise reconnus par les plus hauts responsables de la communication de l’Eglise…

Download PDF

Lorsque OV a été fondé, l’un des objectifs déclarés était de réagir contre les défaillances de la communication vaticane (c’était peu après l’affaire de Recife, où l’on avait vu l’Osservatore Romano hurler avec les loups contre Mgr Sobrinho). Depuis, à maintes reprises, nous avons eu droit à un discours lénifiant nous assurant qu’en réalité, il n’y avait plus de problème. Mais je découvre ces quelques lignes de mon confrère Frédéric Mounier, correspondant de « La Croix » à Rome, en marge de la présentation du deuxième tome du « Jésus de Nazareth » de Benoît XVI:

« Il [l’intellectuel italien Claudio Magris] a poursuivi : « Ce livre devrait, en soi, faire avancer le dialogue avec les non-croyants. Mais il ne pourra le faire, compte tenu des conditions actuelles du dialogue culturel. Et des difficultés de l’Eglise à faire connaître ses positions de façon accessible à tous. » C. Magris note, de la part de l’Eglise, ce qu’il appelle « une forte carence dans l’autoprésentation ». Paroles prononcées devant le cardinal Ouellet, préfet de la Congrégation des évêques, Mgr Gaenswein, secrétaire particulier de Benoît XVI, le P. Lombardi, directeur de la Salle de Presse du Saint-Siège et de Radio Vatican, et Don Costa, directeur de la Libreria Editrice Vaticane… Ils ont opiné du bonnet… »

Manifestement, nous ne sommes pas seuls à considérer qu’il y a un problème…

2 comments

  1. Melmiesse Gilberte

    il n’a jamais été dans les habitudes des paroisses de répercuter à l’echelon local les paroles vaticanes (encycliques discours ou autres) cela est sans doute un reste du concordat supprimé en 1905

  2. J.M. RICHIER

    Tout à fait d’accord avec le commentaire précédent. Les encycliques qui sont des documents à l’usage de tout le peuple chrétien ne sont ni diffusées ni le plus souvent commentées.

    A quand une synthèse rédigée dans des termes accessibles aux hommes de notre temps, déposée à l’entrée des églises où elle aurait davantage sa place que nombre de documents qui s’y trouvent ?

    La nouvelle évangélisation doit commencer par là, c’est la base de la communication parfaitement à notre portée étant donné la multiplicité des églises à travers toute l’Europe.

    Il est vraiment bizarre que personne n’y pense.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *