Le parquet de Rome lève la mise sous séquestre d’un dépôt suspect à l’IOR

Download PDF

En réaction à la loi anti-blanchiment adoptée par l’Etat du Vatican (voir ici, ici et ), le procureur adjoint de Rome, Nello Rossi, et le juge Stefano Rocco Fava ont levé la mise sous séquestre du dépôt de 23 millions d’euros ayant transité par l’Institut pour les Œuvres de Religion (nous avions parlé de cette mise sous séquestre en septembre 2010).

5 comments

  1. Jean-Claude Chevalier

    ah l’argent…ce n’est rien d’autre que la permission d’acheter les produits que nous faisons… ce sont les banquiers qui le fabriquent cet argent rare… maître des activités du monde actuellement. Argent-dette, il y a une énorme dette mondiale envers les banquiers… tous les pays sont soumis parce qu’ils ont cédé leur droit de créer l’argent libre de dettes, sans intérêts, etc. Les pays ont soumis leur liberté… aux banquiers… qu’en est-il du Vatican, de l’Église qui doit dire la vérité en tout…

  2. Benoît

    Jose, cela lui sert a garder sa liberté de parole et d’action.
    .
    L’ONU a New York bénéficie aussi d’une ex-territorialité. Le Parlement de Bruxelles aussi.
    .
    Nul gouvernement ne peut prétendre à un pouvoir sur la tête de l’Eglise. Et je crois qu’aucun n’en rêverait vraiment de toute faÇon.

  3. Virginie Delcourt

    A quoi sert que l’Eglise ait un Etat? A assurer son indépendance. Le spirituel, c’est bien beau mais primum vivere, deinde philosophari. Sans souveraineté sur le plan temporel, l’Eglise ne pourrait déployer ses activités spirituelles sans être à la merci de tel ou tel Etat. Quand on voit ce qui est arrivé aux « patriarches » de Constantinople, sans cesse à la merci des Basileus, on comprend que les papes aient voulu avoir leurs Etats pontificaux souverains. Ce point a été une condition fondamentale pour arriver aux accords du Latran.

  4. Jose Vidal Floriach

    Virginie, l, histoire nous apprend que même le
    Souverain Pontîfe Romain n, a pas echapé du pouvoir du Basileus Justinien. Et le même Pape Inocent III, dans la splendeur et la grandeur de la Papauté, selon le Père Hertling, il aurait pu être arreté par l, empereur de l, allemagne seulement avec une troupe de 300 soldats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *