L’impuissance de la Curie romaine

Download PDF

Frédéric Mounier, correspondant de « La Croix » à Rome, a très bien résumé la faiblesse de la curie romaine, bien loin des images qui courent dans le grand public, à propos d’un événement récent, la nomination de Mgr Fisichella à la tête du nouveau dicastère chargé de la nouvelle évangélisation des pays d’ancienne chrétienté:

« Fin juin, l’annonce d’un nouveau dicastère sur ce thème, sous la houlette avisée de Mgr Rino Fisichella, a aiguisé notre curiosité. Il a fallu attendre hier, le 12 octobre, pour voir apparaître la « lettre de mission » de cette nouvelle structure, essentiellement tournée vers nos pays occidentaux. Après trois mois d’attente, lors de la conférence de presse de présentation de cet événement, rare dans l’histoire de la Curie romaine, le texte n’était disponible hier … qu’en latin et en italien ! Mon confrère correspondant du prestigieux « Tablet » britannique n’a pas manqué de souligner publiquement ce manque étonnant. Ne fantasmons pas : l’absence de ces traductions élémentaires dans les langues des pays concernés n’a aucune signification politique. Elle dénote surtout la faiblesse méconnue des structures opérationnelles du Vatican. Faiblesse numérique, absence de coordination… Derrière l’apparente puissance des palais pontificaux, la bureaucratie est lente, si lente… Mgr Fisichella ne connait toujours pas les noms de ses collaborateurs.. et nous explique qu’il dispose tout juste d’un ordinateur. »

Quand on entend, encore aujourd’hui, des personnes critiquer le saint-siège pour sa puissance financière et sa bureaucratie pléthoriques, on constate que l’opinion publique et les médias vivent encore dans un monde complètement fantasmagorique…

4 comments

  1. Kris Vancauwenberghe

    Que les textes officiels ne soient disponibles qu’en latin ne fait pas de mal. Il est heurtant de voir qu’ils sont souvent à peu près inaccessibles dans cette langues, même sur le site du Vatican! Pour une fois que le problème est dans l’autre sens, on ne va pas pleurer. Et après tout, le latin est langue comme une autre, qui s’enseigne dans des milliers d’écoles et qu’il n’est donc ni impossible ni interdit d’apprendre.

  2. Luc Warnotte

    Il y a une explication qui n’est pas forcément contradictoire avec celle de Kris: le Vatican est largement dirigé par des Italiens (malgré la saine internationalisation entreprise par Jean-Paul II). Dès lors, il fonctionne comme l’Etat italien: une machine à la fois lourde et inefficace. La gestion anarchique du site http://www.vatican.va est un exemple archi-connu.
    Remarquons que c’est un argument en faveur de la divinité de l’Eglise catholique romaine: dirigée par des Italiens depuis des siècles, elle n’a toujours pas disparu. C’est bien la preuve qu’elle est soutenue par le Saint Esprit.

  3. Luc-Josef de Lippe

    À confirmer, mais pour autant que je sache, les différents appareils administratifs des dicastères, entre autres, ne peuvent disposer que de disquettes pour transmettre et stocker de l’info… Clés USB? Connait pas!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *