Conclave

Deux cardinaux électeurs ont-ils violé le secret du conclave ?

Download PDF

Comme je l’avais écrit ici le 16 mars, les “confidences” – faites devant quelque 5 000 journalistes… – de notre pape François sur un épisode du conclave, même si elles ne trahissaient pas – ni moralement ni juridiquement – le secret de l’assemblée et le serment juré, risquaient d’« inspirer d’autres » cardinaux électeurs à se risquer à leur tour aux confidences… Cela n’a pas manqué !

Dans un registre relativement mineur, le cardinal Roger Mahony, archevêque émérite (mais peu méritant) de Los Angeles (Californie), écrit sur son blogue à la date du 17 mars :

MXR03-POPE-RESIGNATION+« Quand nous sommes enfin entrés dans la chapelle Sixtine le 12 mars, j’hésitais encore entre deux ou trois candidats. Toutefois, quand le premier bulletin de vote nous fut distribué et quand vint le moment d’y inscrire un nom quelque chose de puissant – et d’étrange – est arrivé. J’ai pris mon stylo et j’ai commencé à écrire. Cependant, ma main était mue par je ne sais quelle force spirituelle supérieure [by some greater spiritual force]. Le nom sur le bulletin s’inscrivit tout seul. Je n’avais pas encore réduit mon choix à un seul nom : mais cela fut fait pour moi. Je l’écrivai, puis je me mis à trembler. C’est là que j’ai compris que l’Esprit Saint était pleinement à l’œuvre dans l’Église de Jésus-Christ, et que mon rôle n’était pas de “choisir” le nouveau successeur de Pierre, mais “d’écrire” son nom – un nom qui m’avait été donné ».

Je n’aurai pas la témérité de gloser sur cet « étrange » phénomène d’écriture automatique. Je laisse cela à plus savant que moi. J’observe, toutefois, que le cardinal a, sans le citer explicitement, voté au premier scrutin pour le cardinal Bergoglio. Est-ce, juridiquement parlant, une trahison du serment juré. Je n’en sais rien. Ce que je crois c’est que le cardinal Mahony a quand même un “problème”. Et ce n’est pas le seul. À bientôt au tribunal M. le cardinal…

Par contre, et dans un registre objectivement majeur, le cardinal Walter Kasper, électeur à quelques jours près…, a lui violé le secret du conclave et trahit le serment juré. Voyez ce qu’il déclare dans un entretien accordé au blogue Catholic Conclave et publié le 18 mars :

s-WALTER-KASPER-large« Le cardinal Bergoglio a été dès le début mon candidat et dès le début du conclave j’ai voté pour lui. Il représente un nouveau commencement pour l’Église [sic !], pour une Église humble et fraternelle qui est là pour les gens, qui revient à sa source : l’Évangile ».

L’Église vient de passer des ténèbres à la lumière et le cardinal Kasper est l’un de ceux qui ont allumé les flambeaux… Pitoyable. Pour le coup, cette déclaration viole le serment juré. Tombe-t-elle sous le coup de la peine canonique d’excommunication latæ sentenciæ ? Je l’ignore. Je laisse aux savants le soin de le dire, mais le cardinal Kasper et son collègue le cardinal Mahony sont responsables devant Dieu des actes qu’ils viennent de poser par ces déclarations. Prions pour que Tout Puissant leur fasse miséricorde.

19 comments

  1. yves

    J’ose espérer que le Tout Puissant a mieux à faire que de juger du respect d’un serment qui s’il s’inscrit dans une procédure interne à l’Eglise reste d’institution humaine.
    Quant à la peine d’excommunication automatique, elle vise toute les personnes ayant à connaitre des secrets du conclave… sauf les cardinaux dont la peine est lzissée à l’appréciation du Saint Pere.

  2. senex

    Merci de ces informations capitales pour ceux qui essaient de comprendre.Nous allons bien vite voir de quel esprit il s’agit , sauf bien entendu ceux à qui penser donne des migraines…UDP…

  3. Constantin

    Quand notre main tremble, ce n’est pas automatiquement
    l’Esprit-Saint qui agit. Attention, l’esprit du mal existe aussi.
    Il faut prier sans cesse pour avoir le bon discernement.
    Le moindre relâchement peut être fatal.

  4. Constantin

    En plus, la main qui a tremblé au concave est
    la main de quelqu’un qui a des problèmes avec
    la justice américaine. Je viens de le découvrir.
    Est-ce vraiment l’Esprit-Saint
    qui lui a fait trembler la main? L’esprit du mal
    existe dans le désert et partout aussi?

  5. Arnold

    c’est rigolo de vous lire, on dirait un halluciné, genre Savonarole… Vous devriez diminuer votre jeûne, ça vous redonnerait votre lucidité. Vos critiques récurrentes sont pitoyables en fait… On se demande pour qui vous vous prenez à donner des leçons de morale à tout le monde…

  6. ankou

    « excommunication » ?!
    Peut-être n’est-il pas nécessaire d’aller jusque là, ayons un peu de charité chrétienne, mais viré du Vatican, SÛREMENT !!
    Les règles sont faites pour être appliqué ET respecté, pour le cas où l’on se met à avoir de liberté avec (pas trop grave, pourquoi pas, etc.), autant ne plus en avoir !
    Surtout de la part d’un cardinal qui DOIT nous montrer non, qui DOIT AVOIR une vie exemplaire ! (et par la même morale) Sans ça, comment recevoir des conseils, ou des remontrances, de la part de l’abbé lors d’une confession ?
    Ne pourrions-nous pas lui répondre : les cardinaux – Roger Mahony et Walter Kasper – ont été un peu léger, pourquoi ne le pourrai-je pas ?!

  7. Constantin

    Que de beaux mystères dans notre belle église!

    La main du Cardinal Mahony qui tremble et qui écrit tout seul le nom du pape sur
    le papier.
    Que ça doit être impressionnant pour les autres cardinaux qui votent!
    Ah! Que de beaux mystères dans notre belle église!

  8. Pingback: Quand “Zenit” efface Benoît XVI… | Riposte-catholique

  9. Alain PROTTE

    Les Cardinaux Kasper et Mahony étaient tous les deux en « délictesse »avec SS.le Pape Benoit XIV pour des raisons différentes. Le premier s’oppoait pour des questions politiques etvoulaant privilégier l’oecuménisme et les réformes strrucurelles de l’Egise à la propagation de la Foi.
    Le deuxième, qui avait été au centre du scandale des prêtre homosexuels de Californie en les protégeant de la justice de l’Etat semblait avoir été écarté comme compromettant pour l’image de l’Eglise.
    Finalement, l’un comme l’autre se sont mis en position de révolte, de résistance, d’opposition à la règle. Il n’est pas étonnant qu’il ait pu s’affranchir de celle du secret du Conclave… Petite revanche empoisonnée..

  10. FRATERNITE SEVE

    Merci Yves!
    Nous aurions aimé, pour le bien des lecteurs, que les analyses de Riposte Catholique soient beaucoup plus objectives et sans parti pris! Ne tombons dans l’erreur que nous réprouvons chez les autres. Que riposte Catholique n’engendre pas la guerre des religions, s’il vous plaît!

  11. FRATERNITE SEVE

    Le problème, pour nous, est moins la violation d’un secret de conclave que cet effort que chacun de nous a à faire pour mettre en application la Parole de Dieu dans sa vie! Allons à l’essentiel, s’il vous plaît!

  12. Sonia

    La communion dans le Christ autour du Saint-Père François et de nos pasteurs en union avec lui
    La foi pratique en la Divine Providence est LE CHEMIN que tous chrétien doit prendre pour avancer vers le Salut. Tous les saints de l’Église l’ont toujours pratiqué avec force et courage.
    « Le danger est en nous et non dans nos ennemis. Nos ennemis ne peuvent que nous faire remporter des victoires. Le mal, nous ne pouvons le recevoir que de nous mêmes. Revenir à l’Évangile, c’est le remède »
    Charles de Foucauld, Lettre (A M. l’abbé Caron)

    Prions pour notre Église et notre Pape François.

  13. O'Lanyer

    Je suis impressionné par ce récit de l’intervention de l’Esprit Saint. Je pense qu’heureusement Dieu respecte son serment de laisser l’homme libre. Ce cardinal est-il faible d’esprit, ce que je ne peux croire, et alors quelle est sa motivation dans ce récit ?
    Merci à celui qui pourra m’éclairer.

  14. Pingback: Dois cardeais eleitores violaram o segredo do conclave? | Da Mihi Animas

  15. Pingback: Dois cardeais eleitores violaram o segredo do conclave? | Da Mihi Animas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *