Benoît XVI ne serait pas à l’origine d’Assise III

Grâce à nos confrères de Rorate coeli, je découvre une note du district d’Allemagne de la Fraternité St Pie X. Cette note, se fondant sur une lettre du Pape au Prof. Peter Beyerhaus (théologien protestant de l’université de Tübingen), affirme que le Pape n’est pas à l’origine d’Assise III.
Ce qui me semble une information surprenante. Certes, le cardinal Ratzinger avait signalé ses réserves à propos d’Assise I et II. Mais la situation n’est pas la même: il est désormais Pape.
Rorate caeli ajoute:

« Ces mots sont à la fois une bonne et une triste nouvelle. Bonne nouvelle, puisque l’événement n’a pas été décidé par le pape. Parce que le pape souhaite supprimer le syncrétisme des événements antérieurs. Et, également, parce que le pape veut s’assurer qu’il n’y a aucun doute sur sa mission en tant que héraut de la foi de Jésus-Christ, le Fils unique du Père.
Mais pourquoi ne peut-il annuler l’événement? […] Pourquoi est-il nécessaire? Pour la foi des chrétiens? Pour la politique de puissance dans le Vatican? […]
Ce qui est plus triste, cependant, c’est le fait que le pape ne veut pas d’admettre les dégâts considérables de l’événement. Cette lettre semble être une sorte de consolation pour les catholiques conservateurs. »

Pour ma part, bien que je sois, comme vous le savez, amis lecteurs, fort réservé sur Assise III (dont, malgré tous les efforts, les observateurs ne retiendront qu’une chose, évidemment fausse, mais aussi dévastatrice: la question de la vérité n’est pas une question centrale pour l’Eglise catholique), je ne vois pas bien comment me réjouir de cette lettre.
Je vois plutôt de nombreuses raisons de m’en attrister, puisqu’elle prouve que l’autorité pontificale est bafouée jusqu’au Vatican et que Benoît XVI ne souhaite – ou ne peut – pas utiliser son autorité souveraine.
La seule qui me réjouit dans cette affaire, c’est que cette lettre nous vient du district d’Allemagne de la Fraternité St Pie X. Ce qui montre que, malgré Assise, l’idée d’un accord canonique progresse dans les esprits…

2 comments

  1. Jean Lemaire

    Monsieur Ganimara, s’il vous plaît! La source première n’est pas la FSSPX allemande mais le journal « Kirchlische Umschau », qui a interviewé le professeur Beyerhaus. Ensuite, le district d’Allemagne FSSPX a repris l’information sur son site (puis Rorate l’a répercutée).
    Navré de vous tirer les bretelles mais Rorate indique bien que la source première est la Kirchlicshe Umschau http://rorate-caeli.blogspot.com/2011/04/pope-apparently-not-initiator-of-assisi.html , le site FSSPX allemand aussi http://www.piusbruderschaft.de/component/content/article/892-kirchenkrise/5294-papst-scheinbar-nicht-initiatior-von-assisi et la couverture du n° d’avril de la K.U. annonce en effet cette interview au sujet de cette lettre:
    et http://www.kirchliche-umschau.de/ausgabe.php?id=75
    Navré mais la source première était impossible à manquer. La K.U. est une publication de qualité. L’équité demandait de la citer.

    • Vini Ganimara

      Je n’ai pas dit que la FSPX était la source première, mais je persiste à trouver intéressant qu’elle ait joué le rôle de « caisse de résonance » (car c’est bien de la FSPX que Rorate caeli tenait l’information, sauf erreur de ma part).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>