L’irrésistible attraction de l’ordinariat d’Angleterre-Pays de Galles

Download PDF

Anglicanorum Cœtibus, c’est du sérieux ! La preuve, cette dépêche de BBC News du dimanche 23 janvier : « De nouveaux prêtres anglicans vont rejoindre l’Église catholique ». L’information provient, de première main, de Mgr Thomas McMahon, évêque catholique de Brentwood : 300 fidèles de six paroisses anglicanes de l’Essex et de l’est de Londres, et six pasteurs anglicans – en cours de formation, ainsi qu’un septième pasteur retraité, pour être ordonnés prêtres catholiques – vont rejoindre l’ordinariat personnel canoniquement érigé le 15 janvier dernier. L’événement devrait se dérouler au cours de la Semaine sainte (vraisemblablement pendant la Veillée pascale). Stephen Cottrell, “évêque” anglican du “diocèse” de Chelmsford, dont relèvent ces six paroisses, se dit « déçu ». On le serait à moins, car les fidèles anglicans se font rares et, si un nombre non négligeable d’entre eux rejoignent les « papistes », que va-t-il rester de l’Église d’Angleterre dans ce “diocèse” ? Selon l’abbé Keith Newton, ancien “évêque” anglican ordonné prêtre catholique et nommé par Benoît XVI à la tête de l’ordinariat personnel, ce sont au moins 50 pasteurs anglicans qui devraient dans l’année passer à l’Église catholique. Le Tibre est décidément plus facile à traverser que la Tamise !

1 comment

  1. Jean Ferrand

    Je vous l’avais dit : le Motu Proprio est le début d’une ère nouvelle. C’est pour moi un tournant décisif dans le processus oecuménique, comme un barrage qui s’est enfin rompu.

    Qui vous dit qu’il n’y a pas la moitié des anglicans qui sont déçus par l’évolution actuelle de leur Eglise ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *