La religion de la consommation, seul culte autorisé

Download PDF

Le pasteur Claude Baty, président de la Fédération protestante de France, a déclaré lors des voeux de la fédération:

« On a remplacé Jésus qui appelle au don de soi, à la paix et à l’amour, ce qui est quand même subversif, par un Père noël omniprésent, chantre de la consommation tout azimut. […] La religion de la consommation est le seul culte auquel les citoyens de la République puissent être convoqués, sans que quiconque dénonce ce prosélytisme, pourtant insupportable de mon point de vue ! »

Il me semble que le mot « subversif » mériterait d’être précisé (a priori, je ne vois pas vraiment Notre Seigneur comme un chantre de la subversion).
Mais je ne peux qu’être d’accord avec la forte dénonciation de la société de consommation. Au demeurant, toute l’histoire sainte nous l’enseigne: dès que l’on abandonne le culte du vrai Dieu, on passe au culte des idoles, parmi lesquelles le veau d’or a toujours figuré en bonne place!

2 comments

  1. Jean-Claude Chevalier

    cette pression pour vendre/et ou/ acheter plus de produits de toutes sortes et souvent inutiles, provient de ce système monétaire et bancaire de création d’argent-dettes qui exige qu’on lui rembourse plus d’argent qu’il en a créé. La cause, ce sont les financiers et leur système monétaire, alors qu’on tente de faire croire qu’il s’agit d’une cause humaine et de comportement sociétal.

  2. Yves

    Je pense que terme subversif est ici utilisé avec ironie pour dire à quel point les valeurs sont renversées dans notre société. L’appel à la paix et à l’amour est subversif dans un monde qui n’admet pour seule valeur que celle de l’argent!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *