L’anglicanisme et les « mariages » homosexuels

Download PDF

Nos confrères de « La Croix » écrivent, à propos d’une récente proposition gouvernementale d’union civile pour les homosexuels:

« Lors d’une réunion «privée» avec une centaine de députés, la semaine dernière, le Dr Rowan Williams, primat de l’Église d’Angleterre, a réitéré sa position traditionnelle : le mariage ne peut se faire qu’entre un homme et une femme. […]
Quelques jours après la proposition de loi du gouvernement, un groupe d’anglicans influents, dont l’ancien évêque de Salisbury, le Dr David Stancliffe, et cinq anciens évêques, ont publié une lettre dans le Times appelant l’Église d’Angleterre à infléchir sa position.
«Les couples hétérosexuels ont le choix entre mariage civil et religieux, écrivent-ils. On refuse aux couples homosexuels un choix similaire. Refuser aux gens de foi la possibilité de faire enregistrer la plus importante promesse de leur vie dans l’église ou la synagogue de leur choix (…) est clairement une discrimination. Aux États-Unis, cela serait anticonstitutionnel.» »

J’avoue que ce dernier argument me laisse pantois…

3 comments

  1. Je reprends à mon compte le commentaire de Michel Janva sur le Salon Beige :
    le Dr Rowan Williams sait que s’il ouvre la porte à l’appariement des homosexuels dans des églises anglicanes, il verra sans doute encore plus de fidèles retourner à l’Eglise catholique.
    C’est amusant, il y a sans doute dans l’anglicanisme la même chose que dans toutes les structures de pouvoir en Europe : des élites qui promeuvent la pensée unique en opposition claire à la majorité (ou en tout cas une grande partie) des gens qu’ils sont censés représenter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *