Ordination d’un ancien pasteur épiscopalien

Download PDF

Nos amis d’Americatho nous apprennent une excellente nouvelle: Russell Arnet, 52 ans, ancien baptiste, devenu pasteur épiscopalien (c’es-à-dire anglican) sera ordonné prêtre pour l’archidiocèse de Milwaukee (Winsconsin) par Mgr Jerome E. Listecki, ce samedi. Deo gratias!

1 comment

  1. Hodie

    Saint Augustin, De unice Baptismo, ch. XXII :

    » Ceux qui, quittant l’hérésie ou le schisme, viennent à l’Église catholique ne sont pas admis à la cléricature. »

    Conciles d’Elvire en Espagne (v. 300­303, canon 51) :
    » Si quelqu’un, venant de n’importe quelle hérésie, nous rejoint en tant que fidèle (laïc), il ne devra pas du tout être promu clerc. Quant à ceux qui ont été ordonnés auparavant [lorsqu’ils étaient encore dans la secte hé­rétique], ils doivent assurément être radiés de la cléricature. »

    Saint Innocent Ier (401 – 417), Lettre Magna me gratulatio, 18 décembre 414, adressée aux évêques de la Macédoine :
    » La loi de notre Église catholique est d’imposer les mains et d’accorder seulement la communion laïque [ne pas admettre dans les rangs du clergé] aux baptisés qui viennent à nous après avoir quitté les hérétiques et de ne pas choisir quelqu’un parmi eux pour lui conférer les honneurs de la cléricature. »

    » […] les anciennes règles, transmises (traditas) soit par les apôtres, soit par les hommes apostoliques, que l’Église romaine garde et commande de garder. »

    Celui qui est né dans une secte hérétique, mais se convertit plus tard, ne saurait donc être admis à la cléricature. Le catholique qui devient hérétique, mais se rétracte ensuite, ne saurait pas non plus devenir prêtre.

    » Quant à celui qui passe de la foi catholique à l’hérésie ou à l’apostasie, poursuit Saint Innocent Ier, mais qui, [ensuite] se repent et veut revenir [à l’Église catholique], est-ce qu’il pourrait être autorisé à être admis dans les rangs du clergé ? Lui, dont le crime ne pourra être effacé, à moins qu’il ne fasse une longue pénitence ?
    Après sa pénitence, il ne lui sera pas permis de devenir clerc, en vertu des lois ecclésiastiques (canones) qui font autorité. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *