Rowan Williams et les évêques homosexuels

Download PDF

L’archevêque de Canterbury Rowan Williams, primat de la « Communion anglicane », a indiqué, lors d’un entretien avec le Times qu’il n’avait « pas de problème » avec le fait que des évêques soient homosexuels, pourvu qu’ils s’en tiennent au célibat.
Entretien qui a semé une grande confusion en Grande-Bretagne. Les militants « gays » le trouvent discriminatoire et, évidemment, les anglicans les plus attachés à la tradition (et, a fortiori, les catholiques), ont critiqué ce langage louvoyant. Bref, le pauvre homme, qui a sans doute voulu contenter tout le monde, perd sur tous les tableaux.
L’excellent chroniqueur du « Daily Telegraph », Damian Thompson, a commenté cet entretien avec une ironie féroce (et que j’ai trouvée, je l’avoue, franchement jubilatoire!):

« Est-ce qu’il pense toujours que c’est OK, que les couples homosexuels peuvent avoir des rapports sexuels, comme il l’écrivait des années plus tôt? « C’est ce que j’ai écrit en tant que théologien, vous le savez, mettant en avant une suggestion. Je ne l’ai pas dit au titre du poste que j’occupe maintenant », dit-il à Dougary [le journaliste du « Times » qui l’interrogeait].
Aucun évêque homosexuel, alors? En fait, c’est OK pour des évêques homosexuels, tant qu’ils n’ont pas de rapport sexuel. (La même interdiction ne s’applique pas aux laïcs, pour des raisons perdues dans la brume du temps.)
Alors, il est approprié pour le célibataire Jeffrey John [« prêtre » anglican homosexuel] d’être évêque? Ici, Rowan se tortille vraiment, disant qu’il a « laissé tomber » John en le bloquant à l’évêché de Reading. Mais nous ne découvrons pas pourquoi, cette année, le célibataire Dean John a inexplicablement disparu de façon inattendue de la liste des candidats pour Southwark.
Mais l’archevêque a-t-il l’espoir qu’un jour, les évêques gays puissent avoir des partenaires? « Je passe ».
Oui, il a vraiment dit cela. Vous pouvez considérer l’enseignement catholique sur l’homosexualité comme mauvais, […], mais au moins, cet enseignement est clair. Il est inconcevable que Benoît XVI réponde un jour « Je passe » à une question sur la morale sexuelle! »

Peut-être est-ce aussi pour cela que tant d’anglicans sont intéressés par le retour au bercail romain!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *