Un don d’un million de livres à l’ordinariat Our Lady of Walsingham

Download PDF

La Confraternity of the Blessed Sacrement fut fondée en Angleterre en 1862 par un pasteur anglican, mais de tendance anglo-catholique, dans le but de « faire progresser la foi catholique dans la tradition anglicane ». Cette pieuse association anglicane compte environ 120 pasteurs anglicans en Angleterre et 1 500 dans le monde. En avril dernier, la Confraternité a modifié ses statuts pour permettre à des prêtres catholiques d’en être membres, un changement qui s’imposait puisque, sur les sept membres que compte son bureau en Angleterre, six sont désormais des prêtres catholiques ordonnés pour l’ordinariat personnel Our Lady of Walsingham. En décidant de doter d’un million de livres (1,1 million d’€) d’ordinariat, la Confraternité va lui permettre de vivre pendant un an. Il compte, en effet, une soixantaine de prêtres dont il faut bien payer les salaires et les charges sociales. Évidemment, le septième membre du conseil d’administration, le pasteur anglican Paul Williamson, s’est violemment opposé à ce don qui représente la moitié des actifs de la Confraternité. Il a écrit au Pape et à l’archevêque Vincent Nichols, président de la conférence épiscopale d’Angleterre et du Pays de Gales, pour dénoncer cette « honte ». Le supérieur général de la Confraternité, le pasteur anglican Christopher Pearson, semble plus raisonnable. Il envisage de poser l’année prochaine lors du chapitre de la Confraternité, la question de savoir si des prêtres catholiques peuvent bien en être membres comme l’a décidé la branche anglaise. Mais, surtout, il conteste la position du pasteur Williamson : la Confraternité n’a jamais été une création de l’Église anglicane d’Angleterre, et les pasteurs qui en faisaient partie risquaient à l’époque la prison pour croire à la Présence réelle, conserver les hosties (supposées) consacrées, procéder à des bénédiction du Saint Sacrement…

2 comments

  1. Erasmus Minor

    C’est bien le souci avec ces anglicans de tendance catholique et qui passent ensuite à l’Eglise catholique. Durant des années, ils célèbrent les sacrements en les croyant valides et se font ordonner de nouveau quand ils deviennent catholiques… Cherchez l’erreur !
    Et les catholiques qui s’en tiennent encore aux jugements mal fondés historiquement de Léon XIII sous l’influence douteuse du cardinal Manning me semble terrible.

  2. Benoît

    à Vini Ganimara:
    « En décidant de doter d’un million de livres (1,1 million d’€) d’ordinariat, la Confraternité va lui permettre de vivre pendant un an. »
    .
    Même après plusieurs lectures, je ne comprends pas clairement qui fait le don à qui.
    .
    Pouvez-vous le préciser svp ? D’avance merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *