Mgr Carrasco critique le choix de Robert Edwards pour le prix Nobel de médecine

Download PDF

Mgr Ignacio Carrasco de Paula, président de l’académie pontificale pour la Vie, a vivement critiqué hier le choix de Robert Edwards, « père » de la fécondation in vitro, pour le prix Nobel de médecine 2010:

« Sans Edwards, il n’y aurait pas un marché où sont vendus des millions d’ovocytes [et] il n’y aurait pas dans le monde un grand nombre de congélateurs remplis d’embryons. […] Dans le meilleur des cas, ceux-ci attendent d’être transférés dans des utérus mais plus probablement ils finiront par être abandonnés ou par mourir. »

1 comment

  1. Benoît Lobet

    Le terme : » a vivement critiqué » est excessif et faux. Mgr Carrasco, tout en faisant part de ses réserves, a également déclaré : « Cependant, le choix d’Edwards ne me semble pas complètement déplacé. D’une part, il entre dans la logique poursuivie par le Comité qui attribue le Nobel. D’une autre, le scientifique britannique n’est pas un personnage qu’on peut sous-évaluer : il a inauguré un nouveau chapitre important dans le domaine de la reproduction humaine. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *