Pour le cardinal Ratzinger, le judaïsme a commencé au Ier siècle après Jésus-Christ

Download PDF

Je parlais voici deux jours de la confusion entre le judaïsme pré-christique et le judaïsme post-christique. Un lecteur attentif d’OV m’envoie cette citation de « Ma Vie », ouvrage du cardinal Joseph Ratzinger paru en 1998 (p. 63 de l’édition française), qui me conforte dans mon analyse:

« J’en suis venu à penser que le judaïsme (qui ne commence, stricto sensu, qu’à la fin du Canon des Écritures, soit au 1er siècle après Jésus-Christ) et la foi chrétienne exposée dans le Nouveau Testament sont deux modes différents d’appropriation des textes sacrés d’Israël, tout deux ultimement déterminés par la façon d’appréhender le personnage de Jésus de Nazareth. »

8 comments

  1. matthieu

    le christianisme a d’abord été une hétérodoxie au sein du judaïsme.
    On doit dire le judaïsme a continué au premier siècle mais non pas a commencé.
    Désolé de ne pas être en accord avec le saint Père.

  2. Ghalloun

    Très belle, élégante et respectueuse manière de bien signifier que que le christinaisme n’est pas plus ou moins artificiellement greffé sur la religion juive, mais que c’est bien le judaïsme qui est une dérive artificielle de la foi juive.
    Cela est malheureusement oublié par de nombreux catholiques.

    Cela me fait penser qu’il y a quelques années est mort un très grand rabin en Israël. Il avait laissé un petit message en guise de testament. Dans ce message écrit en hébreu, il décrivait le messie qui devait venir. Les premières lettres de chaque mot formaient YESHUA…Cela a créé un scandale, et on a dit qu’il y avait eu manipulation.

    [Au journaliste]Je peux chercher dans mes sources pour plus de renseignements, si vous voulez.

  3. Ghalloun

    Je ne vous ai pas oublié, Vini.
    Il s’agit donc de La Bonne Nouvelle n°46 de mars 2008, page 12 :

    « Stupeur en Israël, selon un rabbin important : Jésus est le Messie !
    Un rabbin influent d’Israël révèle le nom du Messie : stupeur parmi ses disciples.
    Jésus est le Messie ! Yitzhak Kaduri, rabbin influent en Israël, a écrit le nom
    du Messie attendu par les juifs sur un papier, peu de temps avant sa mort à l’âge
    de 108 ans. Quelques mois avant son décès, il avait dit à ses disciples pour le Yom
    Kippur qu’il avait rencontré le Messie ; ceci est confirmé par son fils : « Mon père a
    rencontré le Messie lors d’une vision, et nous a dit qu’il viendrait bientôt ».
    Il semble que les derniers jours de sa vie, le Rabbin Yitzhak Kaduri parlait sans
    cesse de la venue du Messie et de la Rédemption par ce même Messie.
    Il avait auparavant publié quelques portraits du Messie, qui ne sont pas
    sans rappeler Celui du Nouveau Testament. Quant au nom du Messie, il avait demandé
    à ce que le document qui le renferme soit
    gardé secret jusqu’à maintenant. Car la nouvelle n’est pas vraiment fraîche : selon ce document, le Messie des juifs ne serait autre que… Jésus !
    Voici ce qu’il écrivit sur sa brève note :
    « A propos de l’abréviation du nom du Messie : il élèvera le peuple et prouvera que sa Parole et sa Loi sont valides
    (en Hébreu : Yarim Ha’Am Veyokhiakh Shedvaro Vetorato Omdim).
    C’est ce que j’ai signé de ma main durant le mois de la miséricorde.
    Yitzhak Kaduri ». Les premières lettres de la
    phrase « Yarim Ha’Am Veyokhiakh Shedvaro Vetorato Omdim » donnent en
    hébreu le nom de… Jésus : Yehoshua ou Yeshua La polémique fait désormais
    rage dans les milieux juifs orthodoxes, certains évoquant un faux, d’autres reconnaissent que la note est
    authentique. »

    Israël Today

  4. Mélanie

    Jésus fut un juif, un leader spirituel, un rabbin possiblement esséniens comme beaucoup de ses disciples. Né dans une grotte, Nazaréen ou Nazoréen. Il a vécu en juif et pratiqué le judaïsme. Ce n’est qu’avec Constantin que ce judaïsme dont la maison mère est Jérésalem, dans la tribut de Juda. Judas qui a trahi Jésus, la tribut de juda a choisis un meurtrier à Jésus. Il a donc trahi Jésus.
    Quand à la notion de Fils de l’homme, Fils de Dieu dans son sens juif ou hébraïque est différent. Jésus a donné sa vie pour renouvelé le judaïsme et non créé unhe Église (ecclésia) terme grec.
    Le créateur nommé YHWH , sa parole qui crée c’est le Ma’aMar. L’Arbre de la connaissance du bien et du mal c’est la Loi de l Torah, le DaBaR. Dans l’Évangile le tout est résumé par le Logos, terme philosophique de Platon Aristote. Jésus n’est pas une notion mais une personne humaine.

  5. Mélanie

    Les juifs et les disciples de Jésus ont été torturés, tués par les romains durant la période de 35 aprèes Jésus. Cela fut causé en représailles pour les actes vengeurs des zélotes qui attaquaient les romains et les tuaient car ils n’acceptaient par d’être dominé par les romains. Plus tard ce sont p0lusieurs papes qui torturèrent et tuèrent les juifs poiur avoir tué Jésus. Ces juifs extrimistes ou juifs orthodoxe ont exclus les disciples de Jésus et ce sont les romains qui ont tué le Maïtre, le Messie ( Christ) Jésus.
    C’est par Constantin qui se voulait un empire universel, a adhéré au christianisme par le baptême et en fit la religion de l’empire. Les chrétiens qui se firent soldats furent d’une grande aide aux victoires de Constantin.

  6. Essenien

    Il n’est plus raisonnable de soutenir la thèse du Jésus essénien aujourd’hui. Il y’a des divergences importantes avec ce qu’on sait sur eux.

    Jésus était un juif marginal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *