Précisions sur la béatification de Jean-Paul II

Download PDF

L’agence de presse vaticane VIS précise ceci:

« Une Note de la Congrégation pour les causes des saints annonce que Benoît XVI présidera la messe de béatification de son prédécesseur, dimanche 1er mai prochain, dimanche de la Divine Miséricorde: « Comme on le sait, la Cause fut introduite dès avant le terme requis des cinq années après le décès. La dispense papale résultait de l’immense réputation de sainteté dont Jean-Paul II a joui de son vivant et au moment de sa mort. Par ailleurs, les dispositions canoniques relatives aux procédures en béatification et canonisation ont été scrupuleusement respectées. »

Je comprends mieux l’histoire des fameuses « cinq années ».
Et, par ailleurs, le lecteur aura compris que l’information est désormais officielle…

4 comments

  1. Aglae

    Ah oui, magnifique. Béatification du pape ayant embrassé le Coran, reçu sur le front la marque des adorateurs de Shiva, adressé des prières aux esprits d’une religion animiste. C’est un exemple à suivre pour tout bon catholique.

  2. Benoît Lobet

    Béatification d’un pape ayant montré un exemple remarquable d’ouverture de la foi catholique, de dialogue entre religions et cultures pour le bien de tous, de dénonciation prophétique du capitalisme sauvage dans des encycliques sociales encore trop peu connues, de promotion des Droits de l’Homme là où ils étaient bafoués, de compassion universelle pour les malades, de défense de la vie humaine de sa conception à son terme, de souci de la formation humaine et spirituelle de la jeunesse (voir les JMJ) : on comprend la hâte du Saint Siège à voir un pareil modèle devenir un intercesseur pour l’Eglise.

  3. Franz

    Un grand pape assurément mais il y a quand même quelques petits soucis qu’il faudrait expliciter avant sa canonisation. Dans son dialogue avec les autres religions, il y a quand même des choses qui n’auraient pas dû être faites. Quand est-ce qu’un musulman va embrasser l’Evangile ? Ce genre de choses fut du plus mauvais effet tant du côté catholique – déstabilisé dans sa foi – que du coté musulman où on a cru que la chrétienté remettait en cause ses « fondamentaux ». Quant aux agnostiques et athées, ils en sont sortis renforcés puisque toutes les religions sont sur le même pied d’égalité, c’est qu’aucune n’est la vérité et qu’elles sont des concepts purement humains…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *