A Madrid, la grâce de la confession face au péché d’avortement

Download PDF

Pour permettre à « tous les fidèles venus participer aux célébrations de la 26e Journée mondiale de la jeunesse à Madrid, d’accéder plus facilement aux fruits de la grâce divine qui leur ouvre les portes d’une vie nouvelle », le cardinal-archevêque de Madrid Antonio María Rouco Varela a accordé à tous les prêtres pouvant légitimement administrer le sacrement de la confession, présents dans l’archidiocèse de Madrid entre le 15 et le 22 août, la faculté de remettre, à travers le sacrement de pénitence, l’excommunication latae sententiae correspondant au délit d’avortement.
On sait en effet que le péché d’avortement peut certes être remis par la confession auprès d’un simple prêtre, mais que l’excommunication encourue pour ce péché, qui est aussi un délit canonique, est du ressort de l’évêque du lieu. Qui peut naturellement déléguer son pouvoir de remettre cette peine.

Source: Zenit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *