En l'année du cinquantième anniversaire de Veterum Sapientia, la latinité séduit jusqu'en Chine...

La Chine, avenir du latin ?

Download PDF

En l’année du cinquantième anniversaire de Veterum Sapientia, la latinité séduit jusqu’en Chine…

Le 15 juin dernier a été inauguré à Pékin, en présence du quartet de la cathédrale de Pékin qui a pour l’occasion interprété quelques cantiques du répertoire grégorien, un centre d’études latines dénommé “Latinitas Sinica” et dont la devise est “Per aspera ad astra” [jusqu’aux étoiles par des chemins étroits].

 Abrité par la Beijing Foreign Studies University, cet institut est voué à l’étude, à l’enseignement et à la promotion du latin en Chine.

Il publiera notamment le “Journal of Latin Studies in China”. Son travail s’inscrira dans la lignée de l’œuvre des missionnaires, souvent jésuites, qui donnèrent naissance à la “sinologie”, l’étude de la civilisation et de la langue chinoises : de l’Italien Matteo Ricci, dont le Vatican a célébré le 400ème anniversaire de la mort par une grande exposition en 2010, au Belge Philippe Couplet, introducteur de Confucius en Europe à la fin du XVIIème.

 L’ouverture de ce centre s’inscrit dans un engouement croissant des étudiants chinois pour la langue latine, considérée à la fois comme essentielle à la compréhension de la civilisation européenne, mais aussi comme un atout important pour un meilleur apprentissage de l’anglais et des langues européennes.

2 comments

  1. Plik

    Suggestion: Ajoutez un lien Paypal pour les internautes qui voudraient vous aider financierement.

    Felicitations pour votre site de + en + interessant.

  2. Melmiesse

    voilà une bonne nouvelle; le latin impreigne les langues occidentales partout ou les Romains se sont installés; les Chinois s’interessent aussi à la musique classique la peinture: ils comprendront mieux notre histoire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *